Liens d'accessibilité

Birmanie: la junte militaire sévit contre l’opposition


La junte militaire en Birmanie a arrêté de 65 à 100 dissidents qu’elle accuse d’être au devant des protestations contre la hausse du prix du carburant et la détérioration des conditions de vie. Parmi les personnes arrêtées : les leaders du groupe Génération d’Etudiants 8-8, notamment deux éminents dissidents birmans, Min Ko Naing et Ko Ko Gyi. Avant sa libération en novembre 2004, Min Ko Naing avait déjà passé 16 ans en prison.

Un porte-parole du département d’état américain, Gonzalo Gallegos, a condamné les arrestations de dissidents pro-démocratie en Birmanie. « Les Etats-Unis appellent à la libération immédiate de ces militants et demande au régime de mettre fin à cette tentative flagrante qui vise à intimider et à museler ceux qui cherchent à promouvoir pacifiquement la démocratie et les droits fondamentaux en Birmanie. Nous demandons à ce régime d’entamer un dialogue substantiel avec les leaders du mouvement pour la démocratie en Birmanie et avec les groupes ethniques minoritaires ; et nous lui demandons de prendre des mesures tangibles en faveur d’une transition vers un gouvernement civil démocratique », a déclaré M. Gallegos.

Les Etats-Unis appellent également les dirigeants militaires birmans à remettre en liberté tous les prisonniers politiques du pays, notamment le Prix Nobel de la Paix et leader de la Ligue nationale pour la Démocratie, Aung San Suu Kyi. Cette dernière a passé la majorité des 17 dernières années en résidence surveillée. Il est également essentiel que le gouvernement birman mette fin à ses attaques contre la population civile des régions à minorité ethnique et qu’il lève les restrictions imposées contre les organisations humanitaires.

L’actuelle crise économique en Birmanie est une conséquence directe des années de mauvaise gestion sous la junte militaire. Le gouvernement n’assume pas ses responsabilités vis-à-vis de la population et c’est ce qui a transformé une nation autrefois riche en ressources naturelles et l’une des plus prospères d’Asie en l’une des plus pauvres du continent. Dans le passé, la Birmanie était l’un des plus importants exportateurs de riz et possédait certains des plus grands gisements de gaz naturel en Asie. Le meilleur moyen de relancer l’économie birmane est soumettre les officiels gouvernementaux à la volonté des citoyens par le biais d’élections démocratiques. L’amélioration des relations avec les Etats-Unis dépendra des mesures que le régime militaire birman prendra en ce sens.

XS
SM
MD
LG