Liens d'accessibilité

Burkina Faso : une cinquantaine d’enseignants arrêtés en rapport avec la fraude aux examens


Près de 50 enseignants du Burkina Faso ont été arrêtés en rapport avec un trafic des épreuves de l’examen du BEPC. Mamadou Baro, secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’enseignement et de la recherche, explique que les suspects avaient apparemment obtenu les sujets avant les examens et les vendaient. Ils réclamaient jusqu’à 75 000 F CFA par sujet, a-t-il souligné.

« La récurrence des fraudes pose un problème de fond : le système est poreux », estime M. Baro. « Avec la complicité des présidents de jury ou des correcteurs, il arrive que des sujets soient communiqués à des candidats, ou alors des copies de candidats sont extraits, réécrits et réintroduits dans le circuit, ou bien ce sont des correcteurs qui sont ‘sollicités’ pour ‘aider’ un candidat à avoir de bonnes notes », a-t-il expliqué.

Mamadou Baro suggère une « thérapie de fond » à travers un passage en revue du système d’organisation des examens ainsi qu’une meilleure motivation des personnes participant à l’administration des examens. Il propose, par ailleurs, de mettre en place un système de contrôle interne au niveau de la gestion des sujets des examens. Pour M. Baro, la question de la fraude « se passe dans la tête. » Les sanctions constituent un message selon lequel la fraude ne sera pas tolérée, a-t-il indiqué.

XS
SM
MD
LG