Liens d'accessibilité

Le président Bush appelle la communauté mondiale à se mobiliser contre le paludisme


Huit victimes sur dix sont enregistrées sur le continent africain. Le président Bush a saisi, mercredi, l’occasion de la Journée mondiale du paludisme en Afrique pour rendre publiques ses initiatives contre le fléau. C’est ainsi qu’il a annoncé que les Etats Unis envoient un demi million de moustiquaires imprégnées en Ouganda et qu’une initiative spéciale démarre, en ce moment, à Madagascar pour combattre le paludisme et la poliomyélite.

« Nous allons nous associer au réseau Malaria No More (Fini le paludisme) et à la Croix rouge américaine, pour distribuer des moustiquaires à près d’un million quatre cent mille enfants de moins de cinq ans...Cette campagne prévoit également la distribution de vaccin anti polio, afin de veiller à la bonne santé des enfants de ce pays », a expliqué M. Bush.

Ces efforts font partie de l’initiative présidentielle américaine de 2005, programme échelonné sur cinq ans, assorti d’une enveloppe d’un MLLIARD deux cent millions de dollars. Par ailleurs, le chef de l’exécutif américain a souligné qu’il va faire de la lutte contre le paludisme une priorité du sommet économique du G8 en Allemagne.

De son côté, la Global Business Coalition (La Coalition mondiale des entreprises contre le VIH/sida) s’efforce d’étendre la distribution de moustiquaires en Zambie, afin de protéger les enfants et les malades du sida. La Première dame des Etats Unis, Laura Bush, se propose d’effectuer un voyage dans la région, afin de juger par elle-même des résultats, dans quelques mois.

XS
SM
MD
LG