Liens d'accessibilité

Burundi: Immaculée Nahayo évincée du perchoir


L’atmosphère était explosive vendredi, au palais de Kigobe, siège de l’Assemblée nationale burundaise, dans la banlieue de Bujumbura. Les alliés de Hussein Rajabu, l’ancien président du CNDD-FDD, parti au pouvoir, ont bruyamment protesté contre la destitution de la présidente de l’Assemblée, Immaculée Nahayo, alors que celle-ci rentrait d’une mission à l’extérieur du pays.

Face à la presse, Hussein Rajabu a dénoncé « le désordre qui s’installe dans le pays. » Pour sa part, Immaculée Nahayo a déploré le fait qu’on ne lui ait pas donné le temps de se défendre. Parmi les accusations dont elle dit faire l’objet, Mme Nahayo a cité, entre autres, le fait d’être une partisane de Hussein Rajabu et d’avoir organisé, chez elle, des réunions de soutien à M. Rajabu. L’ex-présidente de l’Assemblée nationale burundaise a, en outre, indiqué que, ses adversaires l’accusent « de freiner le travail à l’Assemblée nationale. »

Son successeur, Pie Ntavyohanyuma, a assuré que tout s’est déroulé, dans le respect du règlement intérieur de l’Assemblée nationale. Selon les analystes burundais, le changement intervenu à la tête de l’Assemblée est « une revanche des intellectuels contre la machine politique mise en place par Hussein Rajabu. »

XS
SM
MD
LG