Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sports

Sporama

Sporama
Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:25:00 0:00

CAN-2019: Koulibaly à "200% avec le Sénégal"

CAN-2019: Koulibaly à "200% avec le Sénégal"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:36 0:00

NBA: Leonard va résilier son contrat mais pourrait rester à Toronto

Kawhi Leonard admire avec Serge Ibaka, à droite, le trophée Larry O'Brien, après que Toronto a remporté le titre de champion NBA 2019, Oracle Arena, Oakland, Californie, le 13 juin 2019. (Kyle Terada-USA TODAY Sports)

Kawhi Leonard va, comme largement anticipé, résilier son contrat avec Toronto, mais il pourrait rester dans la franchise canadienne avec laquelle il a remporté le titre de champion NBA 2019, rapporte la presse américaine dimanche.

Selon Yahoo Sports, Leonard, meilleur joueur de la finale 2019, va activer la clause figurant dans son contrat qui lui permet de le résilier un an avant son terme.

Il devait toucher la saison prochaine un salaire annuel de 21,3 millions de dollars (18,7 millions d'euros).

Cette résiliation fera de Leonard un "agent libre" et lui permettra de signer, avec Toronto ou une autre équipe, un contrat nettement revu à la hausse.

L'ancien joueur des San Antonio Spurs sera très courtisé quand la période des transferts débutera officiellement le 30 juin, notamment par les Los Angeles Clippers, mais c'est Toronto, son équipe actuelle, qui pourra lui offrir le contrat le plus intéressant.

Les Raptors peuvent en effet lui proposer un contrat dit "maximum" de cinq ans d'une valeur totale de 190 millions de dollars (166,9 M EUR).

Selon Yahoo Sports, citant des sources au sein de la NBA, Leonard, 27 ans, souhaiterait rester à Toronto.

Il a réalisé en 2018-19 la meilleure saison de sa carrière avec des moyennes de 26,6 points et 7,3 rebonds par match.

Leonard, élu meilleur défenseur de NBA à deux reprises, n'avait disputé que neuf matches la saison précédente en raison d'une blessure à une cuisse.

Avec AFP

YAHOO!

Mondial-2019: La France au rendez-vous, les Anglaises battent les Camerounaises

L'attaquante française Viviane Asseyi (R) affronte la milieu de terrain française Grace Geyoro lors de la rencontre de football entre la France et le Brésil, le 23 juin 2019, au stade Oceane à Le Havre, au nord-ouest de la France.

Le rendez-vous avec les Américaines est pris: La France a décroché son billet au bout du suspense pour le quart de finale le plus attendu de cette Coupe du monde de football féminin, en battant le Brésil (2-1), dimanche au Havre.

Les Tricolores ont eu bien chaud face à des Brésiliennes solides techniquement et qui avaient clairement haussé leur niveau de jeu par rapport aux matches du premier tour. Mais elles ont su aller au bout d'elles-mêmes, pour inscrire le but décisif à l'entame de la seconde période de la prolongation.

Malgré un match haché par les fautes, les Bleues ont su démontrer qu'elles avaient les épaules pour assumer leur statut de favorites. Et espérer peut-être battre les tenantes du titre américains, vendredi.

Il ne reste plus aux coéquipières d'Alex Morgan qu'à valider leur qualification en battant des Espagnoles prêtes à en découdre lundi.

Dans l'autre affiche de ces huitièmes, la logique a été respectée avec une large victoire (3-0) des Anglaises, 3e mondiales, face au Cameroun, 46e. Malgré les coups de sang des Lionnes indomptables, qui ont à deux reprises refusé de reprendre le jeu pour contester les décisions de la VAR en leur défaveur, l'Angleterre file en quart pour la cinquième fois de son histoire.

Elle y retrouvera un adversaire coriace, avec les Norvégiennes venues à bout aux tirs aux buts de l'Australie samedi soir.

Le tableau des quarts de finale:

Jeudi 27/06

(21H00/19H00 GMT)

Norvège - Angleterre

Vendredi 28/06

(21H00/19H00 GMT)

France - Etats-Unis ou Espagne

Samedi 29/06

(18H30/16H30 GMT)

Allemagne - Suède ou Canada

Les 8e de finale restant à jouer:

Lundi 24 juin

(18H00/16h00 GMT) Espagne - Etats-Unis (21H00/19h00 GMT) Suède - Canada

Mardi 25 juin

(18H00/16h00 GMT) Italie - Chine

(21H00/19h00 GMT) Pays-Bas - Japon

CAN-2019: entrée parfaite pour le Sénégal

L'équipe du Sénégal lors d'un match de qualifications pour la CAN 2019, le 13 octobre 2018. (VOA/Amedine Sy)

Le Sénégal, sans Sadio Mané suspendu, a montré qu'il avait l'étoffe d'un futur vainqueur de la Coupe d'Afrique des nations, en gagnant logiquement son premier match contre la faible Tanzanie (2-0), dimanche au Caire.

Samedi, le sélectionneur Aliou Cissé disait qu'il n'avait pas changé depuis sa prise de fonction en 2015, à part ses dreadlocks qui ont poussé de "deux centimètres". Le terrain lui a donné raison: ses Lions ont encore réussi leur départ dans une compétition majeure sous ses ordres.

Comme lors de la CAN-2017 et du Mondial-2018, ils sont entrés en lice par la grande porte, avec un succès maîtrisé. Mais c'est bien sur sa sortie que cette équipe, souvent favorite mais jamais titrée, sera jugée.

En attendant les rencontres à élimination directe qui sonnent souvent le glas de ses espoirs, et avant le choc en poule contre l'Algérie jeudi, le Sénégal est dans les clous, en imitant l'Egypte, le Nigeria et le Maroc, ses autres concurrents les plus sérieux, tous vainqueurs de leur première rencontre.

"Le premier match est important, c'est ce qui motive le reste de la compétition. C'est très bien pour le moral et pour la suite", s'est félicité le technicien.

Malgré l'absence de leur leader Mané suspendu, les Blanc et Vert ont étalé l'étendue de leur talent, en dominant techniquement et physiquement de faibles Tanzaniens, qui n'avaient plus disputé la CAN depuis 1980.

- Salif Sané blessé -

Aligné dans le couloir gauche à la place de la star de Liverpool, Keita Baldé a concrétisé la mainmise de son équipe, d'un but qui doit beaucoup à la belle passe décisive d'Idrissa Gueye (28).

Le joueur de l'Inter a été en vue mais a trop gâché (54), tout comme son compère de l'axe Mbaye Niang (6, 32, 43, 69), Ismaïla Sarr (86) ou Papa Ndiaye (3).

En défense, Kalidou Koulibaly a été impérial, à l'image de son intervention de patron pour sauver une remise de la tête hasardeuse devant son but de Moussa Wagué (30). Sa bonne prestation, couplée à la sérénité du gardien Edouard Mendy dans ses sorties, rappelle que le Sénégal a l'assise pour aller loin, même si Salif Sané est sorti sur blessure (24).

"C'est la tâche noire de cette rencontre. J'espère qu'il n'y a rien de grave. La cheville était un peu gonflée à la mi-temps", a expliqué Cissé.

Mais dans cette équipe, le danger ne vient pas uniquement des têtes les plus connues: le milieu de Bruges Krépin Diatta a marqué le deuxième but (64) d'une magnifique reprise des 20 mètres, pour sanctionner une relance ratée des Tanzaniens sur un corner.

Avec Sadio Mané de retour, le Sénégal aura encore un argument supplémentaire à faire valoir. L'étoffe d'un futur vainqueur.

Voir plus

XS
SM
MD
LG