Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Monde

Egypte : nouveau procès pour les trois journalistes d'Al-Jazeera

Le producteur Baher Mohamed, à gauche, le chef de bureau Mohammed Fahmy, au centre, et le corrrespondant Peter Greste lors d'une comparution au Caire (Archives)

En attendant, les trois journalistes resteront en prison, et la date du nouveau procès n'a pas été fixée.

En Egypte, un tribunal a ordonné la tenue d’un nouveau procès pour les 3 journalistes emprisonnés d’Al-Jazeera. La Cour de cassation a annoncé sa décision n’a pas cependant fixé de date. En attendant, l’Australien Peter Greste, le Canadien-Egyptien Mohamed Fahmy et l’Egyptien Baher Mohamed resteront en prison. Ils avaient été arrêtés en décembre 2013 dans un hôtel du Caire, et reconnus coupables en juillet dernier de soutien à l’organisation interdite des Frères musulmans.


Pour un porte-parole d’Al Jazeera, plutôt que de perpétuer cette injustice et ternir l’image de leur propre pays, les autorités égyptiennes devraient libérer rapidement nos confrères.

Le Nouvel An à travers le monde : des morts et des blessés à Shanghai

Le tragique mouvement de foule dans le centre de Shanghai

De Sydney à New York, des millions de personnes ont célébré l'arrivée de 2015 à travers la planète, mais les festivités ont été endeuillées en Asie par une bousculade meurtrière à Shanghai.

Survenue peu avant minuit, la bousculade a fait au moins 36 morts et 42 blessés sur la célèbre promenade du Bund, alors que de nombreuses personnes étaient rassemblées pour fêter l'arrivée du Nouvel An, selon l’AFP.

Selon des témoins que cite l'AFP, la foule s'était rué pour attraper des faux dollars jetés depuis une fenêtre. Toutefois, d'autres imputent la tragédie à l'immensité de la foule.

La tragédie a aussi frappé aux Philippines, où un incendie probablement provoqué par l'explosion de feux d'artifices a ravagé un bidonville surpeuplé de Manille. Deux personnes sont mortes.

Ebola: de multiples efforts pour sauver une infirmière écossaise

Le transport de Pauline Cafferkey à Londres

L'espoir est qu'un médicament antiviral expérimental, ainsi que du plasma sanguin prélevé sur un individu ayant survécu à l'Ebola, permettront à Pauline Cafferkey de survivre.

Une infirmière écossaise infectée par le virus à Ebola reçoit un médicament antiviral expérimental ainsi que du plasma sanguin prélevé sur un individu ayant survécu à la fièvre hémorragique.

Les responsables du Royal Free Hospital à Londres ont refusé de préciser la nature exacte du sérum expérimental, mais ont exprimé l’espoir qu’avec le plasma sanguin, il permettra à Pauline Cafferkey de récupérer. Elle a contracté le virus à Ebola en Sierra Leone.

Mme Cafferkey, qui est âgée de 39 ans, travaillait pour l'ONG Save the Children au centre médical britannique de Kerry Town, en Sierra Leone. Elle est rentrée au Royaume-Uni, puis a été testée positive lundi à Glasgow après avoir développé de la fièvre.

Elle a été transférée tôt mardi matin vers le Royal Free Hospital, qui a déjà soigné un autre britannique, l’infirmier William Pooley. Ce dernier avait également été contaminé en Sierra Leone.

Un millier de clandestins arrivent en Italie

(Reuters)

Le cargo, parti apparemment de Turquie, a été abandonné par son équipage dans le canal d'Otrante, entre l'Albanie et l'Italie, a précisé une porte-parole de la Croix-Rouge.

ROME (Reuters) - Un millier de migrants, en majorité des Syriens, sont arrivés mercredi matin dans le petit port de Gallipoli, dans le sud-est de l'Italie, à bord d'un cargo abandonné dans l'Adriatique par son équipage, a annoncé la Croix-Rouge italienne.

Les autorités ont démenti dans l'après-midi l'information avancée par erreur par la Croix-Rouge faisant état de quatre morts parmi les 970 migrants. Aucun décès n'a été constaté, assure-t-on à Rome.

L'équipage avait envoyé un signal de détresse mardi, signalant un possible incident à bord, au large de Corfou.

Le cargo, parti apparemment de Turquie, a été abandonné par son équipage dans le canal d'Otrante, entre l'Albanie et l'Italie, a précisé une porte-parole de la Croix-Rouge.

La marine et les garde-côtes grecs ainsi qu'un hélicoptère ont été envoyés sur les lieux et des responsables de la garde-côtes italienne sont ensuite montés à bord afin de vérifier que le navire était en mesure de poursuivre sa route sans aide.

Un Moldave qui se trouvait à bord et qui serait l'un des "passeurs" a été arrêté par la police italienne.

La guerre civile en Syrie et la situation chaotique qui règne en Libye ont entraîné cette année une forte augmentation du nombre de migrants cherchant à traverser la Méditerranée à bord d'embarcations de fortune, souvent à destination de l'Italie ou de la Grèce.

Quelque 160.000 migrants sont arrivés par la mer en Italie en novembre et 40.000 en Grèce, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés. Des milliers d'autres ont péri en tentant la traversée.

Une trentaine de morts dans un attentat suicide au Yémen

Le Yémen est le théâtre depuis plusieurs semaines de graves attentats (AP)

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais des attaques similaires ont été perpétrées par Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa).

REUTERS - Un attentat suicide a fait au moins 26 morts et 48 blessés mercredi au Yémen dans un centre culturel où des étudiants houthis, de confession chiite, s'étaient rassemblés pour célébrer l'anniversaire de la naissance du prophète Mahomet, rapporte l'agence de presse officielle yéménite Saba.

Des femmes et des enfants figurent parmi les victimes. L'attentat s'est produit à Ibb, dans le centre du Yémen.

Les Houthis, qui sont en lutte contre les extrémistes sunnites d'Al Qaïda, ont pris en septembre le contrôle de Sanaa, la capitale yéménite, et ont contraint le gouvernement à la démission. Ils contrôlent la plus grande partie du Yémen.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais des attaques similaires ont été perpétrées par Al Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) qui opère au Yémen et considère les chiites comme des hérétiques.

Voir plus

XS
SM
MD
LG