Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Loretta Lynch affirme sa neutralité dans le dossier des e-mails d'Hillary Clinton

La ministre américaine de la Justice Loretta Lynch

La ministre américaine de la Justice s'engage à ne pas s'opposer aux recommandations du FBI, à la fin de l'enquête.

Loretta Lynch, qui prenait la parole dans le Colorado, a rejeté les critiques lancées par le candidat républicain Donald Trump et d’autres secteurs sur une rencontre qu’elle a eue cette semaine avec le mari de la candidate, l’ex préside Bill Clinton. La ministre a assuré que la rencontre était fortuite et que la conversation n’a pas touché à des dossiers en cours d’examen au ministère de la Justice.

La ministre américaine de la Justice a promis de rester neutre dans l’enquête sur les e-mails d’Hillary Clinton et de suivre les recommandations du FBI relatives à cette affaire.

Donald Trump ne croit pas à une coïncidence, faisant remarquer que la rencontre serait restée secrète si un journaliste local ne l’avait pas découverte. Quoi qu’il en soit, Loretta Lynch a insisté sur le fait que des agents de carrière et des enquêteurs expérimentés du Département de la Justice travaillent sur l’affaire des e-mails de Mme Clinton et l’usage d’un serveur privé alors qu’elle était secrétaire d’Etat.

L’enquête est menée en toute indépendance a-t-elle garanti. Un rapport de la Sureté fédérale est attendu bientôt.

Avec AFP

Musique en ligne : Apple en pourparlers pour acquérir Tidal (presse)

Jay-Z , Beyonce et leur fille Blue Ivy, Inglewood, Californie, le 24 août 2014. (REUTERS/Kevork Djansezian)

Apple serait en pourparlers pour acquérir la plateforme de musique en ligne Tidal, contrôlée par le rappeur et homme d'affaires américain Jay-Z, a affirmé jeudi le Wall Street Journal.

Le journal qui se base sur des sources proches du dossier ajoute que les discussions qui sont actuellement en cours pourraient ne pas aboutir.

Apple serait intéressé par la plateforme de streaming afin de compléter son propre service de musique en ligne lancé il y a un an.

Tidal a récemment gagné en popularité depuis que Beyoncé y a lancé son sixième album "Lemonade" en exclusivité.

Une telle exclusivité avait donné un réel coup de boost au site de musique en ligne, contrôlé par son mari Jay-Z, le propulsant en tête des applications de musique sur smartphone les plus téléchargées aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

En s'appuyant sur des lancements exclusifs, notamment avec des artistes comme Rihanna et Kanye West, Tidal essaye de saisir une part grandissante du marché du streaming sur abonnement face au leader Spotify.

Jay-Z a racheté Tidal à la société suédoise Aspiro en mars 2015 pour 56 millions de dollars.

Avec AFP

USA : nouveau procès pour un condamné, héros d'un podcast à succès

Le condamné Adnan Syed au tribunal de Baltimore, le 5 février 2016. (REUTERS/Carlos Barria)

Un Américain condamné pour le meurtre de son ancienne petite amie, une affaire qui avait inspiré le podcast "Serial" au succès mondial, va être rejugé, a ordonné jeudi un magistrat dans un coup de théâtre procédural.

Emprisonné depuis plus de 16 ans, Adnan Syed n'a jamais cessé de clamer son innocence. Son sort a passionné des millions d'auditeurs, partagés sur l'innocence ou la culpabilité de ce fils d'immigrés pakistanais, qui n'avait que 17 ans au moment des faits.

Aujourd'hui trentenaire, il avait été condamné en février 2000 à la prison à vie pour le meurtre en 1999 de son ancienne petite amie Hae Min Lee, une lycéenne de 18 ans d'origine sud-coréenne.

Or, son avocat à l'époque a commis la faute de ne pas contre-interroger un expert en télécommunications sur la fiabilité de la localisation du téléphone portable de Syed grâce aux tours de téléphonie cellulaire, a justifié dans sa décision le juge de Baltimore Martin Welch.

Ces données de bornage, à l'exactitude très controversée, avaient été déterminantes pour emporter la condamnation du jeune homme.

"Nous avons obtenu un nouveau procès pour Adnan Syed !!!", a confirmé jeudi dans un tweet Justin Brown, l'avocat du condamné.

Le meurtre à Baltimore de Hae Min Lee et le procès de Syed n'avaient à l'époque guère attiré l'attention au-delà des limites de l'Etat du Maryland, où se trouve la cité portuaire.

Mais, 14 ans plus tard, cette affaire a au contraire suscité un intérêt dépassant largement les frontières américaines, grâce à une enquête journalistique de Sarah Koenig, diffusée en épisodes hebdomadaires, à la manière d'un feuilleton radiophonique.

Baptisé "Serial", ce podcast a été téléchargé des millions de fois, chaque épisode étant disséqué par une communauté croissante d'auditeurs refaisant l'enquête.

Après avoir été nombreux à se captiver pour "Serial", les Américains devraient logiquement se passionner pour le deuxième procès d'Adnan Syed.

Le succès de "Serial" a été comparé à celui de "Making a Murderer", une série diffusée par Netflix qui a jeté un sérieux doute sur la culpabilité de Steven Avery, un homme condamné à la prison à vie pour le meurtre en 2005 d'une photographe.

Avec AFP

Sécurité renforcée aux Etats-Unis pour la fête de l'indépendance

Un militaire veillant sur la ligne d'embarquement à l'aéroport John F. Kennedy international de New York, 29 juin, 2016.

Les mesures spéciales pour ce week-end de trois jours ont été prises après les attentats suicide à l'aéroport d'Istanbul qui ont fait 44 morts mardi.

Les Etats-Unis ont renforcé la sécurité sur leur territoire pour le week-end prolongé marquant leur fête de l'indépendance le 4 juillet, en particulier dans les aéroports et hub de transports après l'attentat d'Istanbul, a annoncé jeudi le ministre de la Sécurité intérieure.

"Le public américain doit s'attendre à voir, durant ce week-end du 4 juillet, une sécurité accrue dans les aéroports, les gares et les autres centres de transit à travers le pays", a déclaré Jeh Johnson lors d'une audition devant une commission judiciaire du Sénat.

Les mesures spéciales pour ce week-end de trois jours ont été prises après les attentats suicide à l'aéroport d'Istanbul qui ont fait 44 morts mardi. Un Américain a été "légèrement blessé" dans cette attaque contre le plus grand aéroport de Turquie et le 11e plus important au monde, avec ses 60 millions de passagers en 2015.

Le ministre américain a encouragé ses concitoyens à célébrer la fête nationale et à "continuer de se rendre à des événements publics", tout en restant vigilants.

"La vigilance du public peut faire la différence pour détecter de possibles complots ou activité terroristes", a insisté Jeh Johnson.

La sécurité aux Etats-Unis avait déjà été renforcée après les attentats qui avaient fait 32 morts dans le métro et à l'aéroport de Bruxelles en mars.

Les files d'attentes ont parfois été rallongées le mois dernier dans les aéroports déclenchant le mécontentement de voyageurs qui avaient manqué leur vol.

Les autorités américaines "ne réduiront pas la sécurité aérienne en réponse à l'augmentation du flux de voyageurs ou l'allongement des files d'attente", a ajouté Jeh Johnson, mais procéderont à des recrutements.

Avec AFP

Fausse alerte sur un "tireur actif" à la base aérienne américaine d'Andrews

Le président Barack Obama salue en descendant de son avion, l'Air Force One, à son arrivée à la base aérienne américaine d'Andrews, MD, 16 juin 2016. (AP Photo / Jose Luis Magana)

La base aérienne américaine d'Andrews, située près de Washington et utilisée par l'avion du président des Etats-Unis, a reconnu jeudi qu'une "erreur de communication" concernant la présence présumée d'un tireur avait conduit à un bref confinement de l'établissement dans la matinée.

Un exercice "inopiné" avec un "tireur actif" était prévu en fin de matinée, a expliqué la base sur son compte Twitter. "Mais des informations sur un tireur actif bien réel au centre médical (ont conduit à) une erreur de communication avant que l'exercice ne puisse commencer".

"Il y a eu une mauvaise identification de la part de l'équipe de sécurité qui conduisait une inspection de routine dans l'établissement", a-t-elle ajouté.

La base, où vivent des milliers de militaires américains et leurs familles, a ensuite été placée en confinement pendant près d'une heure.

La situation semble avoir été provoquée par un appel aux services d'urgence 911 lorsque l'exercice était sur le point d'être lancé, a expliqué le Washington Post, citant un responsable anonyme des forces de l'ordre.

Le président Barack Obama joue régulièrement au golf sur cette base située dans le Maryland.

Avec AFP

Voir plus

XS
SM
MD
LG