Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Oscars : l'Académie prend des mesures d'urgence pour la diversité

Une statue exposée lors de l’annonce des nominées de la 88e Edition des Oscars à Beverly Hills, en Californie, 14 janvier 2016.

L'Académie des arts et sciences du cinéma, qui décerne les Oscars et fait l'objet de fortes critiques pour le manque de diversité de ses membres, a annoncé vendredi des mesures d'urgence pour s'ouvrir plus aux femmes et aux minorités ethniques.

"L'Académie prend des mesures historiques pour augmenter la diversité", notamment en "visant un doublement d'ici 2020 de ses membres féminins ou provenant" de minorités ethniques, d'après un communiqué.

"Lors d'un vote unanime jeudi soir (à 1 contre 21) le conseil des gouverneurs de l'Académie a approuvé une série de changements substantiels destinés à rendre sa direction et ses membres beaucoup plus divers", explique ce communiqué.

La puissante Académie, dont les membres sont actuellement à forte majorité blancs, masculins et relativement âgés, a déclenché une forte polémique après avoir dévoilé il y a huit jours pour la deuxième année de suite des acteurs exclusivement blancs pour les finalistes des Oscars.

Plusieurs personnalités du cinéma ont décidé de ne pas se rendre à la cérémonie du 28 février, dont le réalisateur Spike Lee, qui a reçu cette année un Oscar d'honneur pour sa carrière, ou les acteurs Will Smith et sa femme Jada Pinkett-Smith.

Will Smith fait partie des comédiens noirs éconduits de la sélection des Oscars cette année alors qu'il faisait partie des favoris potentiels grâce à sa performance dans "Seul contre tous".

Avec AFP

Une tempête de neige arrive à Washington D.C.

Des travailleurs labourent la neige du trottoir en face de la Maison Blanche à Washington, le 21 janvier 2016. (REUTERS/Jonathan Ernst - RTX23E67)

La région de Washington D.C. s’attend à une tempête de neige dite "historique". Les habitants se sont rués dans les supermarchés, le service de transport urbain sera à l’arrêt tout le week-end. La ville se prépare à affronter un blizzard presque sans précèdent.

On pourrait croire à la fin du monde. Washington D.C. n’est pas habitué aux tempêtes de neige. Mercredi, à peine 3 cm de neige sont tombés, mais cela a causé 767 accidents et 392 véhicules en panne rien qu’en Virginie, l’état situé à côté de la capitale. Et l’on prévoit jusqu’à 76 cm de neige pendant le weekend.

Pour empêcher les gens de sortir de chez eux, la maire de la capitale fédérale, Muriel Bowser, a décidé de stopper tous les services de transport public de vendredi soir jusqu’à dimanche soir. Les habitants ont donc fait le plein d’eau, de pain, de sel et des produits de première nécessité, comme pour se préparer à un long siège.

Les bureaux fédéraux de la région de Washington fermeront tôt ce vendredi. Les écoles publiques ont annulé les cours. Plus de 5 000 vols d’avions ont été annulés. La maire de la ville, Muriel Bowser, a déclaré l’état d’urgence et la garde nationale de Virginie a annoncé le déploiement de 300 soldats pour faire face à la situation.

Charlotte Rampling juge "raciste" l’indignation de Spike Lee dénonçant l’absence des minorités aux Oscars

L'actrice britannique Charlotte Rampling

Pour l'actrice britannique, nommée aux Oscars dans la catégorie meilleure actrice, le jugement du réalisateur américain Spike Lee, est "raciste pour les Blancs".

Charlotte est plutôt allée dans le sens opposé aux déclarations de Spike Lee, réalisateur américain qui a récemment fait part de son indignation, constant un manque de diversité dans les nominations pour l’édition en cours des Oscars.

"C'est dans l'autre sens, c'est raciste, raciste pour les Blancs. On ne peut jamais savoir si c'est vraiment le cas, mais peut-être les acteurs noirs ne méritaient-ils pas d'être dans la dernière ligne droite", a déclaré l'actrice sur la radio française Europe 1.

Elle a aussi rejeté l'idée de Spike Lee d'instaurer des quotas pour que des minorités puissent accéder aux Oscars.

"Pourquoi classer les gens ? Il y aura toujours quelqu'un pour dire: +Vous êtes trop quelque chose, trop noir, trop blanc ou moins beau... Alors, on va classer tout ça pour faire des minorités partout?", a déclaré l'actrice britannique, nommée pour son rôle dans "45 ans" d'Andrew Haigh.

Spike Lee a indiqué mercredi qu'il n'appelait pas au boycott de la cérémonie des Oscars mais que lui-même ne s'y rendrait pas.

Interrogé sur son souhait de voir des quotas instaurés aux Oscars, le cinéaste américain a répondu: "Oui". "On ne peut pas toujours se servir de la vieille excuse: on ne peut pas trouver de candidats qualifiés... Ce sont des conneries".

Pour la deuxième année consécutive, seuls des acteurs blancs figurent parmi les finalistes aux Oscars qui seront décernés le 28 février.

Avec AFP

Première exécution par injection létale en deux ans en Alabama

Une chambre de la mort au pénitencier de l'Etat à Huntsville, au Texas, 29 septembre 2010.

L'Etat de l'Alabama, dans le sud des Etats-Unis, a eu recourt à un produit controversé.

Le condamné, Christopher Eugene Brooks, 43 ans, a été mis à mort jeudi soir par injection létale pour avoir violé une femme et l'avoir battue à mort en 1992, selon les médias locaux.

L'exécution s'est déroulée "exactement comme prévu", a précisé au site d'informations local Al.com un porte-parole des prisons de l'Etat, Jeff Dunn, même si elle a été conduite avec un produit controversé, le midazolam.

Selon le centre pénitencier d'Atmore, en Alabama, Christopher Brooks est le premier condamné exécuté dans l'Etat depuis juillet 2013. Il est le troisième condamné exécuté depuis le début de l'année aux Etats-Unis après deux précédentes exécutions au Texas et en Floride.

En 2015, 28 condamnés ont été exécutés dans le pays, selon le Centre d'information sur la peine capitale (DPIC).

Avec AFP

Will Smith boycotte la cérémonie des Oscars pour dénoncer l'absence de minorités

Jada Pinkett Smith, à gauche, et Will Smith arrivent à la 73e cérémonie annuelle des Golden Globes, le 10 janvier 2016.

L'acteur américain suit ainsi le mouvement lancé notamment par son épouse pour dénoncer l'absence de minorités parmi les finalistes à cette grand-messe du cinéma.

Pour la deuxième année de suite, aucune actrice ou acteur noir n'a été nommé aux Oscars, un manque de diversité qui a suscité une nouvelle polémique et devrait se trouver au centre des discussions lors d'une réunion du conseil d'administration de l'Académie des Oscars mardi.

Will Smith, vedette du récent "Seul contre tous" sur les commotions cérébrales chez les joueurs de football américain, qui n'a pas été retenu dans la course aux Oscars alors qu'il figurait parmi les favoris, a estimé sur la chaîne ABC: "Nous avons cette idée dans notre communauté: si nous ne faisons pas partie de la solution, nous faisons partie du problème".

A propos de sa femme Jada Pinkett-Smith, l'une des premières à être montée au créneau, il a ajouté qu'elle "a appelé à l'action" et "c'est à moi et à notre famille de faire partie de la solution", a-t-il ajouté.

Le réalisateur engagé Spike Lee, derrière la caméra de "Malcolm X" au début des années 1990, et son épouse brilleront aussi par leur absence à la cérémonie des Oscars.

Après avoir laissé entendre qu'il "réfléchissait" à un éventuel boycott de la soirée des Oscars le 28 février, l'acteur Mark Ruffalo, finaliste pour le prix du meilleur second rôle grâce à "Spotlight", a finalement déclaré sur Twitter qu'il y assisterait.

Il entend ainsi "soutenir les victimes des abus sexuels du Clergé et le bon journalisme", même s'il "soutient le mouvement de boycott des Oscars et l'argument que "les nominations ne reflètent pas la diversité de notre communauté".

Les acteurs et actrices nommés pour la cérémonie sont choisis par la branche des acteurs de la puissante Académie, qui compte au total plus de 6.000 membres, à très forte majorité des hommes blancs et âgés.

Cheryl Boone Isaacs, présidente de l'Académie des arts et sciences du cinéma, qui décerne les précieuses statuettes, a elle-même reconnu avoir "le coeur brisé et se sentir frustrée" par la lenteur des changements. L'acteur vedette George Clooney a évoqué une régression ces dix dernières années.

D'éventuelles propositions de réforme fusaient: Spike Lee parle de quotas, Tom O'Neil, patron du site de pronostics sur les prix du cinéma Goldderby.com, appelle à élargir à 9.000 personnes les membres de l'Académie.

D'après la revue Variety, celle-ci pourrait aussi étudier un changement des critères pour devenir membre ou des calculs complexes accompagnant les votes et qui pèsent fortement sur la sélection.

Beaucoup dans le secteur soulignaient que l'Académie n'était qu'une partie d'un problème.

Lupita Nyong'o, dernière actrice noire à avoir remporté un Oscar, pour "Twelve years a slave" il y a deux ans, a affirmé sur Instagram qu'elle "soutient ses pairs qui appellent au changement et à l'expansion du domaine des histoires racontées (par les films d'Hollywood) et à la reconnaissance des gens qui les racontent".

Dustin Hoffman a quant à lui estimé sur la chaîne BBC qu'il y a aux Etats-Unis "un racisme subliminal" et qu'il y a un plus gros problème que les nominations aux Oscars dans "les jeunes gens noirs qui sont tués dans nos rues par la police".

Avec AFP

Voir plus

XS
SM
MD
LG