Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

USA: Black Friday, une tradition qui prend de l'ampleur

Des acheteurs prennent d'assaut le Brea Mall, à Brea en Californie, le 29 nov. 2013, à la recherche d'aubaines

Cette fièvre commerciale du lendemain de Thanksgiving Day commence par faire des adeptes au-delà des frontières américaines.

Aux États-Unis, la fête du Thanksgiving, ou Jour d’Actions de grâces, est suivie par une fièvre commerciale que l’on appelle Black Friday. Une expression qui fait référence aux profits des vendeurs, en particulier les grandes chaînes telles que Macy’s, Best Buy, WalMart, et j’en passe.

Cette année, la tradition a empiété un peu sur la célébration du Thanksgiving, puisque ces gros détaillants ont ouvert leurs portes, dans certains cas, depuis la veille.

Le « Black Friday » ou « Vendredi Noir » est, en effet, un jour où toutes les grandes chaînes commerciales offrent des rabais exceptionnels à la clientèle, dans une atmosphère qui annonce déjà la saison des fêtes de fin d’année.

Des gens ont passé la nuit devant les portes de certains gros détaillants, espérant repartir avec une affaire exceptionnelle.
Des gens ont passé la nuit devant les portes de certains gros détaillants, espérant repartir avec une affaire exceptionnelle.

Depuis jeudi soir, des milliers de consommateurs font la queue devant les portes de ces magasins qui, d’habitude, ouvrent à minuit. Toutefois, certains commerçants ont pris les devants, mettant des aubaines à la disposition du public dès la veille du Thanksgiving Day, le Jour annuel d’Actions de Grâces, qui est un temps fort pour les familles.

Le professeur Léonard Wantchekon de Princeton University souligne que le Black Friday commence par faire des adeptes au-delà des frontières américaines. Cette année, plusieurs grands détaillants chez nos voisins du Nord ont offert des super rabais, à l’occasion de ce que les Canadiens francophones ont baptisé « le vendredi fou ». Une image qui n’est pas trop loin de la réalité, ici aux Etats-Unis.

Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:13 0:00
Télécharger

La CIA aurait recruté des agents doubles à Guantanamo

Guantanamo Bay à Cuba
Selon le quotidien américain Washington Post, qui cite l’agence Associated Press (AP), des prisonniers de Guantanamo Bay à Cuba en seraient ressortis agents double pour le compte des services secrets américains.

Tel est le gros titre à la une du Washington Post ce mercredi. Des détenus de la célèbre prison située sur la base américaine à Cuba auraient été recrutés par la CIA, l’agence du renseignement américain.

Entre 2001 et 2006, ils seraient devenus des agents doubles avant d’être renvoyés dans leur pays d’origine pour aider les Etats-Unis à traquer et tuer des terroristes.
En échange, ces prisonniers se seraient vu promettre « la liberté, la sécurité pour leurs familles et des millions de dollars des comptes secrets de l'agence », affirme le Washington Post. Pour la CIA, c’était prendre un risque considérable, celui que les prisonniers, une fois libérés, trahissent les Etats-Unis et tuent des Américains.

Le programme de recrutement a été mené en secret, dans des petits bâtiments à quelques centaines de mètres des bureaux administratifs de la prison. Spécialement aménagés pour ressembler davantage à un hôtel qu’à une prison, ces bâtiments étaient surnommés par certains responsables de la CIA « Marriott », du nom de l’hôtelier de luxe américain.

Selon l’AP, qui est toujours citée par le Washington Post, « des dizaines de prisonniers ont été pressentis, mais seulement une poignée d'entre eux, originaires de pays variés, sont devenus des espions et ont signé des accords pour travailler pour la CIA », pour des motifs divers. Certains auraient cherché à mettre leurs proches à l’abri, d’autres auraient eu peur de dire non.

Infiltrer le réseau terroriste Al-Qaïda reste l’un des buts les plus difficiles que se soit fixée la CIA. L’un des agents double aurait estimé qu’al-Qaïda avait perverti l'Islam et qu'il était de son devoir en tant que musulman d’aider la CIA à détruire le réseau. Un autre aurait convenu de coopérer après que l'agence eut insinué que sa non-coopération nuirait à ses enfants, une menace brandie également contre Khalid Cheikh Mohammed, qui s’est auto-proclamé le « cerveau » des attentats du 11 septembre 2001 à Washington et New York.

Mais le réseau islamiste se doutait de telles tentatives américaines et se monte vigilant à l'égard des anciens prisonniers de Guantanamo, selon l’AP. Le programme de recrutement d’agents double aurait cessé en 2006, la prison ne recevant plus guère de nouveaux prisonniers.

Thanksgiving : le « shopping » face à la tradition

Des acheteurs au grand magasin Macy's à New York, l'un des commerces qui sera ouvert une partie du jour de Thanksgiving
Si traditionnellement, la fête de Thanksgiving est, pour les Américains, l’occasion de retrouver leurs familles pour rendre grâce des nombreux bienfaits dans leur vie, cette année pour la première fois, le « shopping » vient sérieusement troubler ce calme rituel.

Pratiquement mpossible, les années précédentes, de trouver le moindre magasin ouvert le jour de Thanksgiving, alors que ni Noël, ni le jour de l’an, n’échappent aux promotions commerciales. Depuis près de 150 ans, les consommateurs américains déclaraient largement une trêve dans leurs achats le jour de Thanksgiving, à quelques rares exceptions près.

Le quatrième jeudi de Novembre a été désigné comme la fête nationale de Thanksgiving en 1863. La plupart du temps, les rues des villes, grandes et petites sont désertes, les familles et les amis se réunissant pour manger la dinde traditionnelle après avoir assisté à des défilés traditionnels.

Mais ces dernières années, certains détaillants ont commencé à ouvrir leurs portes aux clients une partie de ce jour férié. Et cette année, ils seront encore plus nombreux à le faire, et à lancer les soldes du lendemain de Thanksgiving le jour même de la fête. S’il fut un temps où le géant de la vente au détail Wal-Mart était le seul à ouvrir ce jeudi de Thanksgiving, cette année d’autres grands magasins, dont JC Penney, Kohl et Macy devraient également être ouverts pendant une partie de la journée.

Il s’agit en fait de lancer encore plus tôt le « Vendredi noir », le lendemain de Thanksgiving, journée qui inaugure la période des achats de fin d’années, lorsque les commerçants rivalisent de promotions pour attirer les consommateurs.

La journée s’appelle « Vendredi noir » parce que pour nombre de commerces, c’est le moment de l’année où leurs comptes virent du rouge au noir, grâce à l’affluence des acheteurs. Si les milieux d’affaire se félicitent à l’avance de déclencher cette ruée toujours plus tôt, nombre d’Américains déplorent que la fête de Thanksgiving, censée privilégier la famille, soit de plus en plus entachée par la commercialisation.

Le régime Assad assistera à la conférence de paix de Genève en janvier

Le président syrien Bachar Al-Assad a annoncé que son gouvernement assistera aux pourparlers de paix prévus fin janvier à Genève avec les factions rebelles
Le gouvernement syrien a annoncé mercredi qu'il participera aux pourparlers de paix prévus en janvier au siège de l'Organisation des Nations Unies (ONU) à Genève.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a déclaré que le gouvernement enverra une délégation, mais il a souligné que le régime du président Bachar al-Assad ne remettrait le pouvoir à personne à cette occasion.

Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a annoncé la tenue de cette conférence tant attendue en début de semaine. Le but étant de forger un accord sur un gouvernement de transition qui permettrait d’envisager la fin du conflit en Syrie, une guerre civile qui a coûté la vie à plus de 100.000 personnes et fait des millions de déplacés depuis mars 2011.

On ignore pour l’instant qui d’autre assistera aux pourparlers. La Coalition nationale syrienne (CNS), principal groupe d’opposition, a déclaré mardi qu'elle n'a pas pris de décision finale quant à sa participation, mais elle a insisté sur le fait qu’Assad ne devrait jouer aucun rôle dans l'avenir du pays.

Le commandant de l'Armée syrienne libre (ASL) rebelle a déclaré pour sa part que son groupe ne participera pas à la rencontre prévue le 22 janvier, et ne va pas interrompre sa lutte pour renverser Assad. Les États-Unis, qui soutiennent l'opposition, et la Russie, alliée du régime Assad, sont les principales puissances à promouvoir des négociations.

L'Egypte ordonne l'arrestation de deux militants reconnus

Ahmed Maher, dont l'arrestation a été ordonnée par le gouvernement égyptien
Les autorités égyptiennes ont ordonné l'arrestation de deux militants politiques reconnus, conformément à une nouvelle loi limitant les manifestations. Cette décision intervient un jour après que les forces de sécurité eurent utilisé des gaz lacrymogènes et des canons à eau pour disperser des manifestants.

Ahmed Maher, fondateur du mouvement du 6 avril, qui a joué un rôle clé lors de la révolte de 2011 qui a chassé du pouvoir l’ex-président Hosni Moubarak, et Alaa Abdel Fattah, sont accusés d'incitation à des manifestations non-autorisées. Ils avaient appelé à protester contre une nouvelle loi qui oblige les organisateurs de manifestations à donner aux autorités un préavis de trois jours avant la tenue d’un rassemblement, et permet au ministère de l'Intérieur de l'interdire s'il représente une « menace pour la sécurité ».

En l’absence de préavis, les manifestants risquent des amendes de plus de 40.000 dollars, et jusqu'à sept ans de prison. Une cinquantaine de manifestants ont déjà été arrêtés à la suite des manifestations de mardi

La loi, qui est entrée en vigueur dimanche, est largement perçue comme une tentative pour étouffer les manifestations récurrentes des Frères musulmans, qui ne décolèrent pas depuis l'éviction en juillet du président islamiste, Mohamed Morsi.

Les représentants du gouvernement font valoir que la législation aidera à rétablir la stabilité en l'Egypte, où les manifestations politiques se multiplient, alors que le pays est confronté à une violence accrue de djihadistes, principalement basés dans la péninsule du Sinaï,et d'autres extrémistes .

Voir plus

XS
SM
MD
LG