Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

États-Unis

Etats-Unis : le Nord-est émerge de la tempête de neige

Des piétons près de Central Park, à New York, après la tempête

Le Nord de l’Etat du New Jersey a enregistré 74 cm de neige, 60 cm à New York et 46 cm à Boston. Plus de 6000 vols ont été annulés dimanche et lundi.

Le Nord-est des Etats-Unis tente de se remettre de la tempête de neige qu’il a connu durant week-end de Noel. Des milliers de voyageurs, bloqués dans les aéroports et les gares, tentent tant bien que mal de rentrer chez eux.

Les transports aériens et terrestres reprennent progressivement leurs activités dans la région. La tempête avait déversé une moyenne de 50 cm de neige sur le Nord-est dimanche, paralysant les transports et d’autres activités. Le Nord de l’Etat du New Jersey a enregistré 74 cm de neige, 60 cm à New York et 46 cm à Boston. Plus de 6000 vols ont été annulés dimanche et lundi.

Un avion de US Airways bloqué par la neige à l'aéroport de Philadelphie
Un avion de US Airways bloqué par la neige à l'aéroport de Philadelphie

« Très souvent, lorsque vous avez des vents forts, cela affecte la configuration des pistes d’atterrissage que nous pouvons utiliser dans nos aéroports, et cela contribue aux retards », a déclaré Arlene Salac de l’agence aéronautique américaine.

Les liaisons ferroviaires entre New York et Boston ont aussi dû être annulées. Christina Leads travaille pour la compagnie des chemins de fer Amtrak. « Dans ce cas, une combinaison de neige, de température glaciale et de vents forts avait créé le problème, si bien que nous devions nous assurer que les signaux, le système d’aiguillage et les lignes électriques aériennes fonctionnaient normalement », a-t-elle expliqué.

De grosses chutes de neiges avait été enregistrés dans l'Etat du Minnesota en début de mois
De grosses chutes de neiges avait été enregistrés dans l'Etat du Minnesota en début de mois

La neige et les vents violents soufflant jusqu’à 100km/heure rendaient aussi périlleux les voyages routiers. Selon Dean Devore, un météorologue de Pennsylvanie, la tempête est passée, mais ce n’est pas tout à fait la fin des problèmes.

« La tempête de neige a effectivement provoqué des vents, mais après son passage, vous avez dans son sillage cette différence de pression, avec une zone de haute pression qui pousse l’air du Nord-ouest vers le bas, et c’est ce qui cause ces vents forts, qui vont continuer encore un jour ou deux », a-t-il expliqué. La température devrait remonter dans les prochains jours et atteindre 5 degrés Celsius à New York, par exemple, a précisé le météorologue Dean Devore.

Des équipes routières à l'oeuvre à Washington en février 2010
Des équipes routières à l'oeuvre à Washington en février 2010

Toujours en rapport avec la tempête de neige et les basses températures dans le Nord-est des Etats-Unis, huit personnes ont péri aujourd’hui dans un incendie à la Nouvelle-Orléans. Selon les responsables municipaux, les victimes, sans domicile fixe, s’étaient abritées dans un bâtiment à l’abandon et avaient allumé un feu dans un tonneau pour se chauffer, provoquant l’incendie.

Afghanistan : les forces alliées progressent sur le terrain, a assuré le président Obama

Les troupes américaines de la base aérienne de Bagram au nord de Kaboul

« Pour la première fois depuis des années, nous avons mis en place la stratégie et alloué les ressources exigées par nos efforts en Afghanistan », a déclaré Barack Obama, ajoutant que la fin de la mission de combat en Irak permettra de mieux équiper les troupes en Afghanistan.

Les Etats-Unis et leurs alliés effectuent des progrès en Afghanistan et entameront, l’année prochaine, le transfert des responsabilités aux Afghans, a déclaré le président Barack Obama. Le chef de l’exécutif américain présentait, jeudi, l’évaluation annuelle de la stratégie américaine pour l'Afghanistan et le Pakistan et ce, un an après sa décision d’envoyer 30 000 soldats en renfort en Afghanistan.

« Je dois dire clairement que l’Afghanistan continue d’être une situation très difficile, mais je peux dire que grâce au service extraordinaire de nos troupes et personnel civil sur le terrain, nous sommes en voie d’atteindre nos objectifs », a déclaré Barack Obama. Les Etats-Unis, a-t-il dit, poursuivront inlassablement la lutte contre Al-Qaïda.

Une patrouille américaine près de Kaboul, sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée
Une patrouille américaine près de Kaboul, sur les lieux d'un attentat à la voiture piégée

« Les principaux leaders d’Al-Qaida dans la région frontalière entre l’Afghanistan et le Pakistan sont plus que jamais sous une intense pression depuis qu’ils ont fui l’Afghanistan il y a 9 ans », a affirmé le chef de l’exécutif américain. Selon M. Obama, plusieurs de ces leaders ont été tués, et il leur est de plus en plus difficile de recruter des militants, de les entrainer, de se déplacer, et de préparer d’autres attaques terroristes.

L’activité des Taliban a été bloquée en Afghanistan, mais les gains demeurent « fragiles et réversible », a souligné le chef de l’exécutif américain, qui a dit cependant les forces coalisées continuent de gagner du terrain et de chasser les Talibans, et de plus en plus d’Afghans commencent à reprendre en main leurs communautés.

Le défunt ambassadeur Richard Holbrooke en compagnie du président afghan Hamid Karzai (Archives)
Le défunt ambassadeur Richard Holbrooke en compagnie du président afghan Hamid Karzai (Archives)

« Pour la première fois depuis des années, nous avons mis en place la stratégie et alloué les ressources exigées par nos efforts en Afghanistan », a déclaré Barack Obama, ajoutant que la fin de la mission de combat en Irak permettra de mieux équiper les troupes en Afghanistan.

Selon l’évaluation du président américain, les relations entre les Etats-Unis et le Pakistan « sont substantielles, mais également inégales. » Une plus grande coopération de la part du Pakistan est nécessaire pour priver les terroristes de sanctuaires le long de la frontière afghane, a déclaré le président Obama qui a rendu hommage à l’ambassadeur Richard Holbrooke, qui était, jusqu’à son récent décès, l’émissaire spécial américain pour l’Afghanistan et le Pakistan.

Un poste de contrôle de la police afghane à Kandahar
Un poste de contrôle de la police afghane à Kandahar

Pendant ce temps, un nouveau sondage du quotidien Washington Post et du programme de télévision ABC News révèle que le soutien populaire à la guerre en Afghanistan est au plus bas. 60% des Américains interrogés estiment que la guerre en Afghanistan n’en vaut pas la peine, contre 44% l’année dernière, à la même époque.

Le fondateur de Facebook « Homme de l’année » du magazine Time

Mark Zuckerberg à San Francisco en novembre 2010

Nombreux sont les lecteurs du magazine Time qui ont préféré le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, mais ce dernier est arrivé second au classement. Le mouvement du Tea Party aux Etats-Unis et le président afghan Hamid Karzai étaient, eux aussi dans la course.

Le magazine Time a désigné le fondateur de Facebook, Mark Zuckerberg, Homme de l’année 2010. Après le pionnier de l’aviation Charles Lindberg qui fut ainsi distingué à l’âge de 25 ans en 1927, il est, à l’âge de 26 ans, le plus jeune lauréat.

Mark Zuckerberg réunit toutes les conditions requises, dit Jim Frederick, directeur exécutif de Time. « L’exercice consiste, dit-il, à trouver une personne ou des personnalités ayant fait la différence dans la vie quotidienne des gens, ou ayant changé leur vie et leur culture, ou encore ayant eu un impact considérable sur l’actualité au cours de l’année considérée ».

De nombreuses personnes passent de longues heures sur Facebook
De nombreuses personnes passent de longues heures sur Facebook

Nombreux sont les lecteurs du magazine Time qui ont préféré le fondateur de Wikileaks, Julian Assange, mais ce dernier est arrivé second au classement. Le mouvement du Tea Party aux Etats-Unis et le président afghan Hamid Karzai étaient, eux aussi dans la course.

L’impact de Mark Zuckerberg dans le monde a fait toute la différence, a poursuivi Jim Frederick. « Mark Zuckerberg, a-t-il dit, a fondamentalement réinventé les relations humaines, pas seulement sur internet mais aussi dans la vie de tous les jours. » 500 millions d’internautes fréquentent Facebook, soit une personne sur 10 dans le monde, et ils y passent plus de temps que sur tout autre site dans le cyberespace.

Le fondateur de Facebook « Homme de l’année » du magazine Time
Le fondateur de Facebook « Homme de l’année » du magazine Time

Réagissant à la distinction dont il a fait l’objet, Mark Zuckerberg a écrit sur sa page Facebook que c’est un honneur pour lui, et une reconnaissance incontestable pour toute l’équipe qui l’entoure… une considération accordée à leur travail abattu en faveur de centaines de millions de personnes à travers le monde. Côté fortune, le patron de Facebook pèse 2 milliards de dollars au titre de l’année 2010.

Coupe du monde des clubs FIFA 2010 : le Tout Puissant Mazembe au sommet du football mondial

Mulota Kabangu du Mazembe dans un duel avec Braulio Luna de Pachuca en demi-finale

Le coach Lamine Ndiaye ne cache pas sa satisfaction. « C’est une première qu’une équipe africaine atteigne ce niveau de compétition », a-t-il déclaré.

Le champion d’Afrique, le Tout Puissant Mazembe, a réalisé un tour de force historique, mardi, à Abu Dhabi, aux Emirats arabes unis. Il a battu Internacional du Brésil sur le score sans appel de 2 à 0 pour se hisser en finale de la Coupe du monde des clubs FIFA 2010.

Tout s’est joué au retour des vestiaires. C’est par Mulota Kabangu que le Mazembe ouvre le score à la 55e minute. A cinq minutes de la fin de la partie, Kaluyituka scelle la victoire des représentants africains, qui ont bien retenu la leçon de leur désastreuse participation de l’année dernière, lorsqu’ils avaient enregistré deux défaites.

C’est la première fois dans l’histoire de ce tournoi qu’un club non européen, ni sud-américain accède en finale. Le coach Lamine Ndiaye du Mazembe ne cache pas sa satisfaction. « C’est une première qu’une équipe africaine atteigne ce niveau de compétition », a-t-il déclaré.

La priorité des « Corbeaux », a-t-il, est de « bien se reposer, bien récupérer, bien préparer le prochain match » en étudiant l’autre finaliste qui émergera, mercredi, du match entre Seongnam Ilhwa F.C. et Inter Milan. « Peu importe l’adversaire », a souligné Ndiaye.

Pour ce qui est de la demi-finale de mercredi, les champions d’Europe partent favoris sur le papier, mais les Sud-Coréens se disent déterminés à donner le meilleur d’eux-mêmes lors de cette rencontre décisive.

Etats-Unis : « Enough Project » publie son nouveau rapport sur les minerais des zones de conflit

Des mineurs artisanaux en RDC

Le nouveau classement est basé sur des critères compliqués prenant notamment en compte le fait que les compagnies tentent d’identifier les fournisseurs, l’origine des minerais et développent un processus de certification d’origine. Le rapport tente aussi de déterminer si ces entreprises travaillent avec les ONG et déploient des efforts pour se conformer à la loi américaine contre les minerais issus des zones de conflit.

La lutte contre les minerais issus des zones de conflit s’invite aux emplettes de fin d’année ici aux Etats-Unis. Un rapport américain épingle diverses multinationales qui ont du mal à se conformer aux efforts visant à bannir l’importation de tels minerais. L’idée est d’aider le consommateur à faire un choix avisé.

De nombreuses compagnies ont encore des efforts à déployer
De nombreuses compagnies ont encore des efforts à déployer

Le rapport de l’initiative « Enough Project » basée ici aux Etats-Unis classe les principales compagnies productrices d’ordinateurs et de téléphones portables, ainsi que d’autres biens électroniques par leur utilisation de l’étain, du tantale, du tungstène et de l’or dans la fabrication de ces appareils. Selon les groupes de défense des droits de l’homme, l’exploitation de ces minerais alimente les conflits dans l’Est de la RDC.

Le nouveau classement est basé sur des critères compliqués prenant notamment en compte le fait que les compagnies tentent d’identifier les fournisseurs, l’origine des minerais et développent un processus de certification d’origine. Le rapport tente aussi de déterminer si ces entreprises travaillent avec les ONG et déploient des efforts pour se conformer à la loi américaine contre les minerais issus des zones de conflit.

Un complexe de la compagnie Hewlett-Packard à Conway, dans l'Arkansas
Un complexe de la compagnie Hewlett-Packard à Conway, dans l'Arkansas

Ce rapport souligne qu'aucune des compagnies analysées n’a atteint le seuil de 35% d’efforts selon les critères de l’initiative « Enough Project. » La compagnie Hewlett-Packard se classe juste au-dessus des 30%. Intel et Motorola se situent entre 20 et 25%, Toshiba et SanDisk en dessous des 5%. Nintendo, Canon, Sharp et Panasonic ne sont pas classées.
« Beaucoup de ces compagnies n’ont tout simplement pas de politique en ce qui concerne les minerais et sont absentes du processus actuel. Nous tentons d’en contacter certaines, mais sans succès », a expliqué l’analyste Aaron Hall.

Les emplettes de fin d'année
Les emplettes de fin d'année

Ce n’est pas une coïncidence si le nouveau rapport est publié durant la période des fêtes de fin d’année ici aux Etats-Unis, lorsque les gens cherchent à acheter des cadeaux pour leurs proches, a souligné l’expert.

« Ce rapport est orienté autant par la demande populaire d’une sorte de guide ou d’instrument pour une consommation responsable, que par l’idée d’attirer l’attention des compagnies concernées et de les encourager à poursuivre le processus de certification ; ainsi donc, nous voulions satisfaire la demande des consommateurs et donner aux gens un outil qu’ils peuvent utiliser au moment de prendre des décisions », a expliqué l’analyste Aaron Hall.

Voir plus

XS
SM
MD
LG