Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Afrique

L’imam Youssoupha Sarr

Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:00 0:00
Télécharger

Me Henri Pouzère

Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:00:00 0:00
Télécharger

RCA : les élections générales auront lieu le 23 janvier

Le président François Bozize

Le président François Bozize l’a fait savoir dans un décret lu vendredi à la radio nationale. La campagne commencera le 10 janvier et va se clore le 21 janvier, à minuit, ont annoncé les autorités centrafricaines.

Les Centrafricains iront aux urnes le 23 janvier prochain pour élire leur président et leurs députés. Le président François Bozize l’a fait savoir dans un décret lu vendredi à la radio nationale. La campagne commencera le 10 janvier et va se clore le 21 janvier, à minuit, ont annoncé les autorités centrafricaines.

C’est la troisième fois qu’une date est fixée pour la tenue du scrutin. Les deux précédents reports avaient été dus au retard dans l’établissement des listes électorales et du processus de Désarmement, Démobilisation et Réinsertion (DDR) des rebelles ayant déposé les armes.

Une nouvelle fois l’opposition s’insurge contre la décision présidentielle prise sans la consulter. « En réalité, nous avons demandé le report des élections pour que ces élections se fassent dans des conditions prévues par le code électoral « , a déclaré Me Henri Pouzere de la Coordination des forces vives de RCA .

Du côté du gouvernement, en revanche on se défend d’avoir voulu précipiter les choses. La date du 23 janvier « est l’émanation du consensus de toutes les parties, les partenaires au développement, y compris la communauté internationale », a déclaré le porte-parole du gouvernement centrafricain, Fidèle Gouandjika.

Sénégal : des imams appellent au boycott des factures d’électricité

Sénégal : des imams appellent au boycott des factures d’électricité

La Senelec, la compagnie nationale d’électricité, avait promis qu’il n’y aurait pas de coupure pendant la Coupe du monde mais, depuis, les délestages ont repris. Ils gênent la vie des habitants et mettent parfois en péril les petites entreprises.

Au Sénégal, le ras-le-bol des populations de Dakar et ses environs se poursuit au sujet des coupures d’électricité, qui s’éternisent dans la capitale sénégalaise.

La Senelec, la compagnie nationale d’électricité, avait promis qu’il n’y aurait pas de coupure pendant la Coupe du monde mais, depuis, les délestages ont repris. Ils gênent la vie des habitants et mettent parfois en péril les petites entreprises.

Pour protester contre cette situation, certains imams appellent les Sénégalais à ne plus payer leurs factures d’électricité. Les dignitaires n’ont « pas que le culte à diriger », ils doivent aussi se préoccuper des conditions de vie des fidèles, a déclaré Youssoupha Sarr, imam et porte-parole du collectif des imams et des résidents de quartiers de Guediawaye et de la banlieue de Dakar.

Fidèle Ngouandjika

Attendez s'il vous plaît
Embed

No media source currently available

0:00 0:00:00 0:00
Télécharger

Voir plus

XS
SM
MD
LG