Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Sénégal: des techniciens viennent à bout de l'incendie d'un puits de gaz


Un bus roule dans la rue à Dakar, au Sénégal, le 19 décembre 2016.

Des techniciens sont venus à bout après presque quatre mois d'efforts de l'incendie d'un puits de gaz qui avait jeté l'alarme parmi les populations locales dans l'ouest du Sénégal, a annoncé lundi la société pétrolière nationale (Petrosen).

Devant la difficulté à maîtriser l'incendie, le groupe de services pétroliers américain Halliburton avait été appelé à la rescousse.

Le puits exploité depuis le début des années 2000, l'un des 11 du champ de Ngadiaga dans la région de Thiès, a pris feu à cause d'une fuite lors de travaux de forage. Il s'agissait de relier au réseau de production une couche inférieure de gaz censée compenser l'épuisement de la couche supérieure.

La fuite a provoqué des flammes spectaculaires qui ont semé la peur chez les habitants des localités voisines ainsi que des inquiétudes pour l'environnement.

L'incident a causé la mort d'un ingénieur canadien qui a succombé aux brûlures contractées alors qu'il participait aux efforts pour contenir l'incendie. Un gendarme s'est noyé plus tard dans un bassin de rétention d'eau construit pour combattre le feu.

Les autorités ont sécurisé le site et constamment assuré qu'il s'agissait d'un phénomène spectaculaire mais circonscrit et qu'il n'y avait pas de risque d'explosion. Les ingénieurs ont veillé à ce que le gaz continue à brûler, précisément pour éviter une telle explosion.

L'incendie a aussi suscité des protestations locales contre le dénuement des localités avoisinantes qui ne profiteraient pas des ressources naturelles, ce que Petrosen réfute en invoquant le recours à la main d'oeuvre du cru et des investissements dans des équipements publics.

La production du champ de Ngadiaga est entièrement achetée par la Sococim, une cimenterie près de Dakar, où elle est acheminée par 36 km de pipeline, selon Petrosen.

Le gaz onshore de Ngadiaga, découvert en 1993, est différent de celui offshore découvert ces dernières années à la frontière Sénégal/Mauritanie, que ces deux pays sont convenus d'exploiter prochainement en commun.

XS
SM
MD
LG