Liens d'accessibilité

Le Qatar approuve un projet de loi protégeant les employés de maison


Le Haut Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, à gauche, effectue une visite des logements des travailleurs migrants à Labor City, au Qatar, le 13 janvier 2016.

Le Qatar a approuvé un projet de loi qui fournirait, pour la première fois, une protection juridique aux dizaines de milliers d'employés de maison, majoritairement des femmes, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle QNA.

Le texte précise notamment les heures de travail par semaine de personnels comme les employées domestiques, les jardiniers et les chauffeurs, les jours de congé par an et les modalités de versement des salaires, a indiqué la QNA.

Le projet, qui doit encore être adopté par le Conseil des ministres, s'applique aux "garants et aux employés de maison, spécifie les droits de chacun et règlemente leurs relations", a ajouté l'agence.

Dans un rapport publié en 2014, Amnesty International avait recensé 84.000 employées de maison venant principalement d'Asie du sud et du sud-est.

L'organisation avait alors dénoncé leurs conditions de travail, soulignant qu'elles étaient exposées à "de graves abus et violences physiques et sexuelles".

Le Qatar, qui doit accueillir la Coupe du monde de football de 2022, a déjà adopté, sous la pression internationale, des réformes destinées à améliorer les conditions des travailleurs étrangers employés sur les chantiers des stades de la compétition.

Mais ces réformes n'avaient pas été étendues jusqu'ici aux employés de maison.

La première réaction au nouveau projet a été positive, le groupe Migrant Rights parlant sur les réseaux sociaux de "nouvelle très prometteuse".

Avec AFP

XS
SM
MD
LG