Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Mali

Le chef de l'opposition malienne a été enlevé, selon le gouvernement

Soumaila Cissé, à Niafunké, au Mali, le 12 août 2018. (Photo: Sekou Maiga/VOA)

Le chef de l'opposition malienne Soumaïla Cissé, disparu depuis mercredi alors qu'il était en campagne électorale dans le centre du pays en guerre, a été enlevé, ont indiqué le gouvernement et deux membres de son entourage jeudi.

"Toutes les dispositions pratiques sont prises" pour le retrouver, a dit le gouvernement dans un communiqué intitulé "enlèvement du chef de file de l'opposition". Deux membres de son entourage ont confirmé sous couvert de l'anonymat qu'il avait été enlevé.

L'enlèvement d'une personnalité nationale de cette stature est sans précédent dans la crise sécuritaire que traverse le Mali depuis 2012 et qui a fait des milliers de morts et des centaines de milliers de déplacés.

La zone dans laquelle a disparu Soumaïla Cissé, dans la région de Tombouctou, est un secteur où opèrent des jihadistes affiliés à Al-Qaïda.

Soumaïla Cissé, président de l'Union pour la république et la démocratie (URD) et candidat à plusieurs reprises à la présidentielle, a été enlevé alors qu'il faisait campagne en vue des législatives prévues dimanche.

Toutes les actualités

Le parti au pouvoir obtient 8 sièges de députés, taux de participation faible

L'hôpital du Mali, à Bamako, le 4 avril 2020. (VOA/Kassim Traoré)

Au Mali, quatre premiers cas confirmés de coronavirus parmi les soldats de Barkhane dans le Sahel. Au même moment, le gouvernement a annoncé les résultats des élections législatives.

Le ministre de l'administration territoriale du Mali a procédé à la proclamation des résultats provisoires du premier tour des législatives du 29 mars dernier, en pleine crise du coronavirus.

"Le taux de participation constitue encore un défi à relever dans notre démocratie. En dépit de la campagne de sensibilisation et de tout le dispositif de prévention contre le Covid-19, et le déploiement des forces de défense et de sécurité pour la sécurisation du scrutin, le taux de participation pour ce premier tour s'établit à 35,73%", a déclaré Boubacar Alpha Bah, ministre malien de l'administration territoriale.

Sur la base de ces résultats provisoires, le Rassemblement pour le Mali (RPM), parti au pouvoir, a 8 députés élus. L'Union pour la République et la Démocratie (URD) a 3 sièges, dont les deux de Nianfunké avec Soumaila Cissé. ADP-Maliba, obtient 3 députés, l'ADEMA 1 député, SADI 1 député et UM-RDA 1 député.

Le second tour est prévu le 19 avril.

4 premiers cas confirmés

Par ailleurs, quatre officiers français déployés au Sahel dans le cadre de l'opération antijihadiste Barkhane ont été testés positifs au coronavirus, dit l'état-major en précisant: "un des patients est pris en charge et soigné sur place, et trois autres ont déjà été rapatriés" vers la France, "de même qu'un autre officier symptomatique sans pour autant avoir été testé".

Ce lundi 6 avril, le Mali recense 47 cas confirmés de coronavirus, dont un enfant de 5 ans. Cinq personnes sont mortes, dont deux à Kayes, la première région administrative du Mali frontalière du Sénégal.

Au moins 20 soldats maliens tués dans la région de Gao

Des soldats maliens patrouillent lors d'un entraînement avec des soldats américains à Gao, au Mali, le 13 novembre 2006. (Photo: Reuters)

Au moins vingt soldats maliens ont été tués lundi dans la région de Gao dans le nord du pays en guerre, lors d'une attaque attribuée à des jihadistes, ont indiqué des élus locaux.

"Des terroristes ont attaqué le camp de l'armée à Bamba tôt ce matin. Au moins vingt militaires ont été tués", a affirmé sous couvert d'anonymat un responsable de la mairie de Bamba joint par téléphone.

"Les terroristes sont repartis. Du matériel a été détruit. Avec d'autres élus, nous nous organisons avec la population pour les corps", a-t-il ajouté.

Un autre élu s'exprimant lui aussi anonymement a indiqué que le bilan risquait d'être encore plus lourd, les recherches de dépouilles n'étant pas terminées.

Une source militaire malienne à Gao, chef-lieu de la région, a confirmé l'attaque et la mort de soldats, sans en préciser le nombre. Les assaillants ont eux aussi essuyé des pertes, a-t-elle dit.

L'armée malienne est soumise depuis des mois à des attaques meurtrières, dans un pays en proie aux agissements de groupes liés à al-Qaïda et à l'Etat islamique, aux violences intercommunautaires et aux trafics.

Cinq compagnons de Soumaïla Cissé libérés

Cinq compagnons de Soumaïla Cissé libérés
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:15 0:00

Il y aura un second tour des législatives maliennes

Il y aura un second tour des législatives maliennes
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:17 0:00

Les Maliens ont participé timidement aux législatives

Les Maliens ont participé timidement aux législatives
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:05 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG