Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Libye: combats au sud de Tripoli, au moins 9 morts (GNA)


"Cinq combattants (du GNA) ont été tués lors d'un raid aérien jeudi à l'aube et quatre autres pendant les affrontements avec les forces pro-Haftar", a affirmé à l'AFP jeudi soir Moustafa al-Mejii, porte-parole des forces du GNA.

Au moins 9 combattants des forces loyales au gouvernement libyen d'union nationale (GNA) ont été tués jeudi lors d'affrontements au sud de Tripoli avec les forces du maréchal Khalifa Haftar, l'homme fort de l'est libyen, selon un porte-parole des forces du GNA.

"Cinq combattants (du GNA) ont été tués lors d'un raid aérien jeudi à l'aube et quatre autres pendant les affrontements avec les forces pro-Haftar", a affirmé à l'AFP jeudi soir Moustafa al-Mejii, porte-parole des forces du GNA.

Les forces du maréchal Haftar, qui a lancé le 4 avril une offensive pour conquérir Tripoli, ont subi également des pertes, a-t-il assuré, sans donner de chiffre précis. Six combattants pro-Haftar ont été capturés, a-t-il dit.

Les forces pro-GNA "ont mené une opération spéciale dans les secteurs d'al-Yarmouk et Salaheddine", en banlieue sud de Tripoli, et ont "repris le contrôle de positions importantes aux milices de Haftar", a précisé le porte-parole.

"Nous avons détruit trois véhicules armés et pris quatre chars", a-t-il ajouté.

De son côté, l'Armée nationale libyenne (ANL) autoproclamée par le maréchal Haftar n'a pas fourni d'informations sur ces combats près de Tripoli, ni de bilan concernant d'éventuels morts ou blessés parmi ses combattants.

Après près de quatre mois d'affrontements meurtriers, les forces pro-Haftar stagnent aux abords de la capitale, freinées par les forces loyales au GNA, basé à Tripoli et reconnu par l'ONU.

Selon un dernier bilan de l'Organisation mondiale de la santé, les combats aux abords de Tripoli ont fait 1.093 morts et 5.752 blessés ainsi que plus de 100.000 déplacés.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG