Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le secrétaire général de l'ONU lance une nouvelle initiative de désarmement


Antonio Guterres rencontre Kan Kyung-wha, la ministre des Affaires étrangères sud-coréenne aux Nations-Unies à Genève, en Suisse, le 26 février 2018.

Le secrétaire général de l'ONU a lancé lundi une "nouvelle initiative" pour revitaliser le désarmement mondial, en mettant en garde contre la hausse des ventes d'armes et les tensions nucléaires.

Antonio Guterres n'a pas fourni beaucoup de détails sur son projet, mais a déclaré que son objectif était de donner "une plus grande impulsion et une direction au désarmement mondial".

Lors d'un discours devant la Conférence du désarmement au Palais des Nations de Genève, M. Guterres a souligné qu'il voulait renouveler les approches qui ont conduit à un blocage ces dernières années.

L'objectif fixé par l'ONU d'un monde dénucléarisé reste un projet éloigné, alors qu'"on compte actuellement quelque 150.000 armes nucléaires dans le monde", a rappelé M. Guterres.

Il a ajouté que "certains objectifs de longue date, comme la diminution des dépenses militaires et la réduction des forces armées, ont été abandonnés", alors qu'on "exalte et glorifie la puissance militaire".

"En même temps, le commerce mondial des armes n'a jamais été aussi florissant depuis la Guerre Froide", a insisté M. Guterres.

Il a déclaré qu'il avait chargé son envoyée spéciale sur le désarmement, la diplomate japonaise Izumi Nakamitsu, d'engager des consultations au sein du système de l'ONU et parmi les Etats membres afin de proposer une stratégie qui restaurera "le rôle du désarmement en tant que composante intégrale" du travail des Nations unies.

Les efforts de dénucléarisation, a-t-il poursuivi, devraient être accompagnés de stratégies visant à imposer l'interdiction des armes chimiques et à développer des outils pour gérer les menaces posées par les nouvelles technologies telles que les armes autonomes et télécommandées, également appelées robots tueurs.

"Nous ne pouvons pas assister à une érosion supplémentaire du cadre global pour le désarmement", a-t-il dit, en citant des points chauds comme la péninsule coréenne. "En fait, nous devons l'inverser de toute urgence."

Avec AFP.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG