Liens d'accessibilité

Le Conseil de sécurité entérine la réduction de la mission au Darfour


Un garçon circule à dos d’âne à côté d’une auto-blindée de la Mission conjointe Nations unies-Union africaine dans le centre du Darfour, Soudan, 17 juin 2017.

Le Conseil de sécurité des Nations unies a entériné jeudi une réduction majeure de la mission de maintien de le paix au Darfour (Minuad), suite aux pressions américaines pour couper quelque 600 millions de dollars dans le budget des opérations des Casques bleus.

Le Conseil a approuvé à l'unanimité la résolution britannique proposant de réduire d'au moins 30% le nombre de militaires et de policiers servant au sein de la Minuad, un mission conjointe entre l'ONU et l'Union africaine.

Déployée en 2007, la Minuad compte actuellement 17.000 hommes chargés de lutter contre les violences au Darfour où des groupes armés issus de minorités ethniques et se plaignant de la marginalisation de leur région avaient lancé une rébellion en 2003 contre le régime soudanais d'Omar el-Béchir.

Le conflit a coûté la vie à 300.000 personnes, selon l'ONU, et en a forcé plus de 2,5 millions à fuir.

Le budget annuel de cette force conjointe est d'un peu plus de un milliard de dollars, l'une des plus importantes et des plus coûteuses pour les Nations unies.

Les défenseurs des droits de l'homme ont mis en garde contre un retrait des Casques bleus qui laisserait de vastes étendues de la région du Darfour sans aucun témoin international.

"Nous reconnaissons que la situation au Darfour demeure fragile", a déclaré l'ambassadeur britannique à l'ONU Peter Wilson au Conseil de sécurité, avant le vote.

"Toutefois, nous ne pouvons pas occulter le fait que la situation a évolué et il est normal que la Minuad s'adapte pour refléter cette réalité", a-t-il ajouté.

"Nous ne fermerons pas les yeux sur le Darfour", a-t-il poursuivi.

La Minuad passerait à environ 11.000 hommes (8.735 soldats et 2.500 policiers) d'ici juin 2018, soit une baisse de 44% pour les Casques bleus et 30% pour les forces de police.

Mais ces coupes sont conditionnées à la protection que le gouvernement soudanais assurera dans les zones où les soldats de la Minuad seront retirés.

Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, évaluera dans six mois si "les conditions sur le terrain sont toujours propices à d'autres réductions".

L'Assemblée générale des Nations unies doit voter vendredi une réduction du budget global des opérations de maintien de la paix pour l'an prochain, à 7,3 milliards de dollars au lieu de 7,87 milliards actuellement.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG