Liens d'accessibilité

La Chine reste leader mondial des super-ordinateurs


Simon Choi, un chercheur sud-coreen, le 6 juillet 2013

La Chine compte un nombre record de super-ordinateurs en haut du palmarès mondial, dépassant une fois encore les Etats-Unis, selon l'étude d'un site internet spécialisé.

Le pays asiatique consolide ainsi sa place de puissance dominante du secteur, acquise l'an passé.

Au total, 202 des 500 super-ordinateurs les plus rapides du monde se trouvent actuellement en Chine, d'après le classement de référence TOP500. Les Etats-Unis en comptent 143.

La liste, publiée deux fois par an, évalue les machines en fonction de leur rapidité lors de tests réalisés par des experts allemands et américains.

"C'est le nombre le plus élevé de super-ordinateurs que la Chine ait jamais compté dans le classement TOP500", a indiqué l'étude publiée lundi, "la présence américaine se réduisant à son plus bas niveau depuis la création de la liste".

Les super-ordinateurs sont des outils très utiles pour la recherche scientifique: ils peuvent réaliser des calculs extrêmement rapides dans de nombreux domaines, des prévisions météo à la conception de missiles.

La Chine devance également les Etats-Unis en termes de puissance brute de ses super-ordinateurs. Les deux plus rapides du monde, le Sunway TaihuLight et le Tianhe-2 (Voie lactée-2) se trouvent dans le pays asiatique.

Ils sont suivis par un appareil venu de Suisse (3e) et un autre du Japon (4e). Le "Titan", premier superordinateur américain de la liste, est cinquième.

La Chine avait surpassé les Etats-Unis pour la première fois en 2016 en termes de nombre de super-ordinateurs dans la liste du TOP500 (167 contre 165).

Le pays asiatique prévoit de lancer en 2018 un super-ordinateur encore plus puissant, dit "Exascale". Pékin espère avec cet appareil gagner la course mondiale à la conception de la première machine capable d'opérer un milliard de milliards de calculs par seconde.

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG