Liens d'accessibilité

L'opposition ougandaise dénonce la détention de son leader

  • VOA Afrique

Le chef de file de l'opposition Kizza Besigye lors d'une arrestation, à Kasangati, le 22 février 2016.

L'opposition ougandaise a dénoncé mardi la détention sans charge depuis plusieurs jours de son leader Kizza Besigye et de deux responsables du parti après une manifestation qui avait fait un mort.

Nous sommes très inquiets de la détention arbitraire de Kizza Besigye et de ses collègues", a affirmé à l'AFP Harold Kaija, secrétaire général adjoint du Forum pour un Chagement démocratique (FDC).

Les trois hommes, a expliqué Harod Kaija qui a pu leur rendre visite lundi au poste de police de Nagalama, dans la banlieue de Kampala, ont été arrêtés jeudi au lendemain d'une manifestation à Rukungiri, ville d'origine de Kizza Besigye, au cours de laquelle un manifestant avait été tué.

Les manifestants entendaient protester contre un projet de suppression de la limite d'âge pour être élu président, ce qui permettrait au président Yoweri Museveni, 73 ans, de briguer un sixième mandat en 2021.

"La police doit présenter des accusations, c'est un test pour notre démocratie", a insisté Harold Kaija.

Un porte-parole de la police ougandaise, Asan Kasingye, a de son côté indiqué que Kizza Besigye était "impliqué dans une affaire", sans donner de détail, et ajouté qu'il serait déféré en justice, mais sans donner de date.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG