Liens d'accessibilité

L'ASEC d'Abidjan sera compétitive sans Bancé" selon son entraîneur


Les joueurs d’Asec Mimosas font leur entree au stade lors de la première journée contre Afad, à Abidjan, Côte d’Ivoire, 13 octobre 2017. (Twitter/ASEC Mimosas‏Verified account @ASECMimosas)

L'entraîneur de l'ASEC Mimosas d'Abidjan, César Amani Yao, estime que son équipe "tiendra la route" malgré le départ de l'attaquant international burkinabè Aristide Bancé.

Aristide Bancé, désormais au club égyptien d'Al Masry, avait été le fer de lance de l'ASEC Mimosas qui a remporté le titre de champion la saison écoulée. Il avait été désigné meilleur joueur du Championnat dont il avait été également le meilleur buteur.

"Nous avons perdu Bancé, un pion important, mais aussi un autre pilier son compatriote, le gardien de but Hervé Koffi (NDRL: parti en France à Lille). Cependant pour la nouvelle saison, nous avons recruter plus d'une dizaine de joueurs et je pense que nous avons un effectif cohérent pour tenir la route et faire face à tous les défis" a déclaré César Amani Yao dans un entretion accordé samedi à l'AFP.

"Vous savez, on a beau avoir tous les meilleurs joueurs du monde mais la mayonnaise peut ne pas prendre, il faut faire les bons choix, gérer les états d'âme. Je pense que nous disposons d'un groupe conséquent au sein duquel figure quatre étrangers, trois burkinabè et un Togolais. Nous avons aussi quatre jeunes issus de notre académie de football. Nous nous sommes renforcé en tirant les leçons de la saison passée, je pense que nous serons compétitifs" a-t-il précisé.

"Le président du club Roger Ouégnin a mis en place une nouvelle organisation avec un comme responsable pour la section football, l'ancien international Baky Koné. Il va nous apporter son expérience, son vécu. Il a fait une brillante carrière professionnelle avec notamment un titre de champion de France avec Marseille (NDLR: en 2010)".

"L'objectif prioritaire sera de conserver le titre de champion. L'ASEC a attendu 7 ans pour remonter sur le podium. Ce n'est pas normal pour un club qui sur le plan structurel est à +des années-lumière+ des autres clubs du pays. Il faudra faire bonne figure sur tous les tableaux aux plans national et international avec la Ligue des champions, dans cette compétition nous devons aller le plus loin possible"

"Je dis aux joueurs rêvons ensemble, mais faisons en sorte que notre rêve prenne forme. Déjà le Championnat débute ce week-end, nous avons treize concurrents à nos trousses. Ca va être difficile, on va se battre et après on verra. Mais nous aurons à coeur de garder notre titre" a conclu César Amani Yao, 54 ans, ancien joueur du club dans les années 1980-1990.

Il a été appelé en cours de saison dernière pour renforcer l'encadrement technique de l'ASEC Mimosas, club le plus titré du pays (25 titres de champion) avant d'être nommé entraîneur principal le 5 juillet.

César Amani Yao, avait remporté un titre de champion en 2016 avec l'AS Tanda, club de l'intérieur du pays.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG