Liens d'accessibilité

Fausses alertes à la bombe en Russie


Vue sur l'entrée du métro à Saint-Pétersbourg, en Russie, le 14 septembre 2016.

Plusieurs écoles, centres commerciaux ou encore l'Académie des Beaux-Arts ont été évacués vendredi à Saint-Pétersbourg après de fausses alertes à la bombe, nouveaux exemples des appels anonymes qui sèment la pagaille en Russie depuis septembre et dont l'origine reste mystérieuse.

Une vingtaine "d'écoles de différents arrondissements de Saint-Pétersbourg ont été évacuées à la suite d'alertes à la bombe", a indiqué la police de la deuxième ville de Russie, dans le nord-ouest, où se trouvait vendredi Vladimir Poutine en déplacement.

La presse locale et les réseaux sociaux ont également fait état de l'évacuation de plusieurs centres commerciaux, de l'Académie des Beaux-Arts, de l'Institut d'Etat de cinéma et de télévision et de différents autres établissements d'enseignement supérieur.

Début novembre, le théâtre du Bolchoï, des grands magasins comme le Goum, des hôtels de luxe proches du Kremlin et des cinémas en plein centre de Moscou avaient été évacués après des appels anonymes suivant le même mode opératoire.

Ces évacuations massives ont débuté en septembre, provoquées par une série de fausses alertes qui ont touché tout le pays. Selon l'agence Ria-Novosti, elles ont touché au total plus de 2,3 millions de personnes. Aucune bombe n'a jamais été trouvée.

Ces appels téléphoniques avaient ensuite considérablement diminué en octobre sans jamais véritablement cesser. Le Service fédéral de sécurité, le FSB, a indiqué que les auteurs de ces appels étaient des citoyens russes se trouvant à l'étranger et disposant d'un réseau de complices en Russie.

Si les pertes économiques sont difficiles à évacuer, plusieurs responsables des services de sécurité les ont estimées à plusieurs centaines de millions de roubles, soit plusieurs millions d'euros.

La Russie a renforcé les mesures de sécurité depuis qu'un attentat dans le métro de Saint-Pétersbourg a fait 16 morts et des dizaines de blessés le 3 avril. Les autorités russes annoncent régulièrement avoir déjoué des projets d'attentats.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG