Liens d'accessibilité

Dix morts dans une attaque de rebelles au Cachemire indien


Dix personnes ont été tuées samedi dans des combats entre un groupe de rebelles, qui ont attaqué un complexe de la police, et des membres des forces de sécurité au Cachemire indien, selon la police.

Les insurgés ont lancé à l'aube un assaut à la grenade et à l'arme automatique contre le quartier général de la police du district de Pulwama, au sud de Srinagar, la capitale d'été de l'Etat indien du Jammu-et-Cachemire, a déclaré le chef de la police locale S.P. Vaid.

Un policier a alors été tué et trois membres des forces paramilitaires blessés, a-t-il précisé.

Trois autres policiers et quatre paramilitaires ont péri plus tard dans la journée.

Deux des rebelles ont été abattus et les forces de sécurité recherchaient toujours le troisième, qui pourrait se cacher dans le complexe attaqué, a précisé M. Vaid à l'AFP.

Les autorités ont coupé les connexions internet dans tout le district pour éviter que certains de ses habitants n'organisent des mouvements de protestation anti-indiens afin de couvrir la fuite des auteurs de l'attaque, une tactique fréquemment employée.

Des mouvements protestation ont éclaté près du quartier général de la police et les forces de sécurité ont tiré du gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, a dit à l'AFP un policier sous couvert d'anonymat.

Le Cachemire est de facto divisé depuis 1947 entre l'Inde et le Pakistan, qui se déchirent pour le contrôle de la région. Un conflit dont découle une insurrection séparatiste dans la partie indienne.

Des groupes de rebelles, dont le Lashkar-e-Taiba (LeT), combattent depuis des décennies les soldats indiens déployés dans la partie du territoire contrôlé par l'Inde, demandant soit leur indépendance soit le rattachement au Pakistan. Des dizaines de milliers de personnes, pour la plupart des civils, sont mortes dans les combats.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG