Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Deux destroyers américains en transit dans le détroit de Taïwan


Le destroyer de missiles guidés de classe Arleigh Burke USS Mustin (DDG 89) avec le navire JS Kirisame (DD 104) du Japan Maritime Self-Defense Force lors d'un entrainement conjoint en mer de Chine méridionale le 21 avril 2015.

Deux destroyers américains sont entrés samedi dans le détroit de Taïwan séparant la Chine de l'île nationaliste, soumise à des "pressions immenses" de Pékin selon sa présidente de Tsaï Ing-wen, a annoncé le ministère taïwanais de la Défense.

L'USS Mustin et l'USS Benton - ce dernier équipé pour la défense antimissile (BMD)- sont entrés dans le bras de mer de 180 kilomètres de large samedi matin et naviguent vers le nord-est, selon un communiqué du ministère.

Un responsable du ministère a précisé à l'AFP que les deux navires se trouvaient toujours dans le détroit samedi soir, naviguant dans les eaux internationales.

Ce passage de navires américains intervient alors que les prétentions de Pékin en mer de Chine méridionale, où Washington effectue des opérations dites de liberté de navigation similaires, avivent les tensions avec les Etats-Unis.

Washington a rompu ses relations diplomatiques avec Taipei en 1979 pour reconnaître Pékin, mais reste l'allié le plus puissant de l'île et son fournisseur d'armes numéro un. Les Etats-Unis ont notamment récemment approuvé une licence permettant la vente de technologies de sous-marins à Taïwan.

>> Lire aussi : Le chef du Pentagone accuse la Chine d'"intimidation" en mer de Chine méridionale

Depuis 1979, les relations entre Taïwan et les Etats-Unis se sont faites discrètes pour éviter d'irriter la Chine, qui considère l'île comme partie intégrante de son territoire susceptible d'être reprise par la force.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Tsaï Ing-wen il y a deux ans, la Chine montre de plus en plus ses muscles sur le sujet.

A Pékin, la présidence de Xi Jinping est marquée par la rhétorique de la "grande renaissance de la nation chinoise" et il a clairement fait valoir que les menaces contre l'intégrité territoriale de la Chine ne seraient pas tolérées.

Avec AFP

Votre avis

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG