Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Le fils de l'ex-présidente Bachelet inculpé pour corruption au Chili


L’ancienne présidente du Chili, Michelle Bachelet, lors de l’élection présidentielle à Santiago, le 19 novembre 2017.

La justice chilienne a inculpé pour corruption le fils de l'ex-présidente Michelle Bachelet et lui a interdit de quitter le pays pendant les 90 jours que va durer l'enquête, dans une affaire de fraude fiscale qui concerne également son épouse.

Sebastian Davalos, a été innocenté du principal chef d'accusation concernant sa femme, Natalia Compagnon, poursuivie pour fraude fiscale dans le secteur immobilier. Toutefois, la justice a donné son feu vert pour enquêter sur sa participation présumée à la préparation de rapports techniques commandés à son épouse, qui auraient été préparés à partir d'informations disponibles sur internet, et facturés pour d'importantes sommes.

En se rendant au tribunal avec son épouse, Sebastian Davalos a protesté de son innocence devant des journalistes.

Le parquet soupçonne le fils aîné de Michelle Bachelet d'avoir favorisé cette "escroquerie" afin d'alimenter les affaires de Caval, "une entreprise imaginaire" au coeur d'un scandale qui a éclaboussé l'ex-présidente, a expliqué le procureur Emiliano Vargas à CNN Chili.

L'affaire Caval a éclaté en 2015, au début du mandat de la socialiste Michelle Bachelet (2014-2018), ce qui a miné sa crédibilité. L'affaire a terni son second mandat présidentiel qui s'est achevé avec l'investiture le 11 mars de son successeur, le conservateur Sebastian Pinera.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG