Liens d'accessibilité

Au moins cinq "espions" de l'armée égyptienne exécutés selon l'EI


La police anti-émeute égyptienne à Gaza, Egypte, 16 janvier 2017. (VOA/ Hamada Elrasam).

La branche égyptienne du groupe Etat islamique (EI) a diffusé des photos qu'elle présente comme l'exécution de cinq "espions" de l'armée, qui lutte dans la péninsule du Sinaï contre une insurrection jihadiste.

La série de photos publiées vendredi sur les réseaux sociaux montre un jihadiste en treillis tirant au fusil d'assaut sur cinq hommes allongés au sol, présentés comme des "espions" de l'armée égyptienne.

Depuis que l'armée a destitué le président islamiste Mohamed Morsi en 2013, militaires et policiers sont régulièrement la cible d'attaques jihadistes, particulièrement dans le nord de péninsule, bastion de la branche égyptienne de l'EI, qui se fait appeler "Province du Sinaï".

Des centaines de policiers et de soldats ont été tués dans ces attaques jihadistes, essentiellement dans le Nord-Sinaï, selon les autorités.

L'armée a renforcé ses opérations dans le nord de la péninsule et annonce régulièrement avoir tué des dizaines de "terroristes".

Elle a d'ailleurs affirmé vendredi avoir tué "500 éléments terroristes" dans le cadre d'une vaste opération de contre-insurrection lancée en septembre 2015 dans le nord du Sinaï, selon une vidéo postée sur le compte Facebook du porte-parole militaire.

Les jihadistes affiliés à l'EI ont déjà diffusé plusieurs vidéos montrant l'exécution par balle ou la décapitation "d'espions" accusés de collaborer avec les armées égyptienne ou israélienne.

La branche égyptienne du groupe jihadiste a par ailleurs revendiqué le crash d'un avion de touristes russes qui s'était écrasé le 31 octobre dans le Sinaï et qui avait coûté la vie aux 224 personnes à bord.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG