L'adresse URL demandée est erroné

Vous avez demandé une adresse URL dans un format incorrect

Please use Search above to see if you can find it elsewhere

Attaque meurtrière au Rwanda : des rebelles présumés du FDLR présentés par la police

Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Rwanda

Attaque meurtrière au Rwanda : des rebelles présumés du FDLR présentés par la police

Les cinq hommes arrêtés au Rwanda ont dit appartenir à la milice FDLR selon la police à Nyabageni au Rwanda le 6 octobre 2019.

Cinq hommes arrêtés au Rwanda à la suite d'une attaque ayant fait 14 morts dans la nuit de vendredi dans le nord du pays, ont affirmé être des rebelles du Front démocratique de libération du Rwanda, lors de leur présentation au public par la police dimanche soir.

L'attaque a été menée près des frontières congolaise et ougandaise, dans une région qui a par le passé déjà été la cible de rebelles rwandais, installés en République démocratique du Congo et opposés au gouvernement de Kigali.

Un de ces groupes rebelles est le FDLR, une milice hutu fondée par des responsables du génocide rwandais de 1994, qui avait fait quelque 800.000 morts, selon l'ONU, essentiellement au sein de la minorité tutsi.

Après leur arrestation lors d'une opération de riposte durant laquelle les forces de sécurité ont tué 19 "terroristes", les cinq hommes ont été montrés au public dimanche soir dans le district de Musanze, où l'attaque a eu lieu, et des journalistes ont pu leur poser des questions.

Ils ont affirmé que leur but, comme le revendique depuis longtemps le FDLR, était de renverser le gouvernement rwandais. Leurs explications, fournies lors d'une conférence de presse organisée par la police, n'ont toutefois pas pu être vérifiées de manière indépendante.

"Nous sommes venus pour tuer des soldats, mais nos commandants ont commencé à tuer des civils et nous ont ordonné de faire de même", a déclaré l'un d'eux, Emmanuel Hakizimana, 27 ans, disant avoir été recruté par le FDLR en 2018 en Ouganda.

Dans la nuit de vendredi à samedi, des hommes armés avaient mené une attaque sur le secteur de Kinigi, dans le district de Musanze, faisant 14 morts, principalement à l'arme blanche.

Un autre membre du groupe, Théoneste Habumukiza, a affirmé qu'il étudiait en Ouganda lorsqu'il a été recruté pour "libérer le Rwanda de la tyrannie".

"Après être entrés au Rwanda et avoir tué des gens, nous avons essuyé des tirs de la part de soldats rwandais. Nous avons tenté de nous échapper, mais nous n'y sommes pas parvenus, donc nous nous sommes rendus aux soldats", a-t-il raconté.

Le district de Musanze est connu des touristes pour le parc national des volcans, qui abrite des gorilles des montagnes et fait face côté congolais au célèbre parc des Virunga.

L'armée congolaise avait annoncé le 18 septembre avoir tué le chef suprême du FDLR, Sylvestre Mudacumura, visé depuis juillet 2012 par un mandat d'arrêt émis par la Cour pénale internationale, à quelque 60 kilomètres de Goma.

La dernière attaque menée par des rebelles au Rwanda datait de décembre 2018, et avait provoqué la mort de deux soldats rwandais dans le district de Rubavu, au sud de celui de Musanze.

Toutes les actualités

BAL: "une grande opportunité pour le basketball rwandais"

BAL: "une grande opportunité pour le basketball rwandais"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:20 0:00

Basketball Africa League: équipes, calendrier des matches et stars

Présentation du logo officielle de Basketball Africa League

La NBA, en partenariat avec la fédération internationale de basketball, FIBA Monde, offre à l’Afrique une compétition professionnelle de basketball : la Basketball Africa League. La toute première édition aura lieu à la Kigali Arena, au Rwanda, du 16 au 30 mai.

Douze équipes provenant de 12 pays différents prennent part à cette première édition de la BAL. Six clubs ont été qualifiés d’office pour la compétition en remportant leurs championnats nationaux respectifs : l’AS Douanes du Sénégal, Rivers Hoopers du Nigeria, Petro Atletico de Luanda, le Zamalek d’Égypte, l’AS Monastir de la Tunisie, l’AS Salé du Maroc, .

Les six autres clubs admis ont dû passer par des tournois qualificatifs pour décrocher leurs billets. Il s’agit de l'Association sportive de la Police de Bamako, FAP de Yaoundé, GNBC de Madagascar, le Groupement Sportif des Pétroliers d'Alger, Ferroviário de Maputo et les Patriots BBC de Kigali.

Trois poules de quatre

Les douze équipes ont été réparties en des poules de quatre. Ainsi, le groupe A comprend la formation du pays hôte (Patriots), l’US Monastir, Rivers Hoopers et GNBC. Les Hoopers affrontent les Patriots en match d'ouverture de cette Basketball Africa league, le dimanche 16 mai. Si les Nigérians ont l’avantage de l’expérience, les Rwandais misent sur la fierté nationale car, même si le tournoi se déroule à huis clos, les hôtes veulent bien marquer le coup à domicile.

Le groupe B renferme l’AS Police, l’AS Salé, FAP et Petro Luanda. Les Angolais font office de favoris dans cette poule, eux dont le pays est redouté sur le continent dans cette discipline, tout comme les Marocains de Salé, tous deux qualifiés d’office en tant que champions de leurs pays respectifs. Mais attention, ayant arraché leurs tickets qualificatifs sur le terrain, les Maliens de l’AS Police et les Camerounais de FAP ne se présentent pas en victimes expiatoires.

Enfin, on retrouve l’AS Douanes, Ferroviaro de Maputo, Zamalek et GSP dans le groupe C. Qualifiés parce que champions de leurs différents pays, le Zamalek et l’AS Douanes ont la casquette de favoris, mais les Algériens de GSP et les Mozambicains de Ferroviario, connus pour leur défense difficilement prenable, ont totalement dominé leurs championnats nationaux ces dernières années et comptent bien laisser leur empreinte sur cette compétition continentale.

26 matches à disputer

Au total, vingt-six matches vont être disputés dans la Kigali Arena. Les équipes de chaque groupe se croiseront entre elles lors de la phase de poules. Les deux premières de chaque groupe et les deux meilleures troisièmes de l’ensemble des poules, se qualifieront pour les quarts de finale. A partir de ce stade, les matches se joueront à élimination directe jusqu'à la finale du 30 mai.

Qui sont les joueurs ?

Sur un effectif de douze, chaque club doit signer huit joueurs africains évoluant localement. Chaque formation peut aussi recruter deux joueurs originaires d'Afrique jouant sur le continent et, si elle le veut, deux joueurs non africains.

Nike et Jordan Brand équiperont les douze équipes, soit six équipes pour chaque marque. D’après ses organisateurs, la BAL n’est pas destinée à fournir des joueurs aux franchises de la NBA. Ils soutiennent qu’il s’agit de mettre en place une véritable compétition professionnelle de basketball sur le continent, de sorte que les jeunes amoureux de la balle au panier puissent s’inspirer des stars africaines et rêver de jouer dans la BAL.

Sport avec Yacouba: Coup d'envoi de la Basketball Africa League

Sport avec Yacouba: Coup d'envoi de la Basketball Africa League
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:58 0:00

Basketball Africa League: 12 équipes africaines s'affrontent à Kigali

Cérémonie de dévoilement du logo BAL à la Kigali Arena, à Kigali, Rwanda, le 19 décembre 2019.

C'est la première initiative de la NBA pour lancer une ligue en dehors de l’Amérique du Nord.

Entre le 16 et le 30 mai 2021, la Basketball Africa League (BAL) va réunir 12 équipes africaines à Kigali, la capitale du Rwanda, un an après l'échéance initiale à cause du coronavirus.

La BAL devait initialement faire ses débuts le 13 mars 2020, à partir de Dakar, au Sénégal, mais a été reportée en raison de la pandémie de coronavirus.

La compétition découle d'un partenariat entre la NBA et la Fédération internationale de basketball.

Seuls des clubs de 12 pays africains y participeront, à savoir: l'Algérie, l'Angola, le Cameroun, l'Égypte, Madagascar, le Mali, le Maroc, le Mozambique, le Nigeria, le Rwanda, le Sénégal et la Tunisie.

Il s’agit de la première initiative de la NBA pour lancer une ligue en dehors de l’Amérique du Nord.

Le groupe A

  1. Les Tunisiens de l'US Monastir avec le joueur star Ater Majok.
  2. Les Nigérians du Rivers Hoopers avec le joueur star Ben Uzoh.
  3. Les Rwandais des Patriots avec le joueur star Aristide Mugabe.
  4. Les Malgaches du GNBC avec le joueur star Cameron Ridley.

Le groupe B

  1. Les Angolais du Petro de Luanda avec le joueur star Aboubakar Gakou.
  2. Les Marocains de l'AS Salé avec le joueur star Eric Kibi.
  3. Les Maliens de l'AS Police avec le joueur star Badra Samake.
  4. Les Camerounais des FAP avec le joueur star Ebaku Akumenzoh.

Le groupe C

  1. Les Egyptiens de Zamalek avec le joueur star Anas Osama Mahmoud.
  2. Les Sénégalais de l'AS Douanes avec le joueur star Chris Cockley.
  3. Les Algériens des GS Pétroliers avec le joueur star Mohamed Seddik Touati.
  4. Les Mozambicains du Ferroviário de Maputo avec le joueur star Alvaro Calvo Masa.

Génocide rwandais: le parquet de Paris a demandé un non-lieu contre des soldats français

Génocide rwandais: le parquet de Paris a demandé un non-lieu contre des soldats français
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:57 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG