Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

En Ituri, l'ONU enquête sur des "crimes contre l'humanité"

En Ituri, l'ONU enquête sur des "crimes contre l'humanité"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:17 0:00

Ultimatum à l’Université de Kinshasa

Ultimatum à l’Université de Kinshasa
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:03:02 0:00

Goma: un avion militaire rate son atterrissage, pas de victime

Dans la région de Beni, le contingent sud-africain intègre une Force d'intervention rapide au sein des Casques bleus avec deux autres pays d'Afrique australe, le Malawi et la Tanzanie.

Un avion militaire sud-africain, avec plus de 60 personnes à bord, a raté son atterrissage jeudi à l'aéroport de Goma, dans l'est de la République démocratique du Congo, sans faire de victime, a-t-on appris auprès des Nations unies présentes dans la région.

"Le réacteur gauche a pris feu à l'atterrissage. Des pompiers de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) sont intervenus", a indiqué la Monusco.

"Il y avait à bord huit membres d'équipage et 59 passagers. Tout le monde a été évacué sain et sauf. Aucune blessure majeure à déplorer. La piste de l'aéroport a été rouverte".

Il s'agit d'un C-130 Hercules de soutien logistique au contingent des Casques bleus sud-africains présents dans la région de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

L'avion arrivait de Beni, ville située à 350 km au nord de Goma.

Dans un communiqué, l'armée sud-africaine a annoncé l'ouverture d'une enquête sur les circonstances de l'accident.

La ministre sud-africaine de la Défense a exprimé dans un communiqué "sa gratitude" à l'équipage pour "son expertise et son professionnalisme" qui ont épargné des vies humaines.

L'incident a touché des "femmes et des hommes des forces de défense sud-africaine qui servent en RDC", a ajouté la ministre, Mme Nosiviwe Mapisa-Nqakula.

Dans la région de Beni, le contingent sud-africain intègre une Force d'intervention rapide au sein des Casques bleus avec deux autres pays d'Afrique australe, le Malawi et la Tanzanie.

Les Casques bleus présents à Beni ont été accusés fin novembre par des manifestants d'impuissance et d'inaction face aux massacres des civils attribués au groupe des Forces démocratiques alliés (ADF).

Le 24 novembre à Goma, au moins 29 personnes sont mortes dans l'accident d'un petit avion de ligne, qui s'est écrasé deux minutes après son décollage sur deux maisons d'un quartier populaire.

L'accident avait tué 18 des 19 personnes à bord de l'avion de la compagnie Busy Bee, et d'autres personnes au sol, d'après le bilan du gouvernement provincial de la province du Nord-Kivu.

L'avion devait assurer une rotation vers Beni et Butembo.

La province montagneuse du Nord Kivu est un foyer d'insécurité et d'instabilité, avec de nombreux groupes armés en activité.

Avec AFP

Fortes pluies en Afrique: trois enfants tués à Bukavu

Les pluies abondantes provoquent de nombreux dégâts en RDC et dans les pays voisins depuis deux mois (éboulements, écroulements, effondrements...).

Trois enfants d'une même famille ont été tués jeudi dans l'écroulement d'une maison à Bukavu, dans l'est de la République démocratique du Congo, ont annoncé jeudi des sources locales, nouveau drame lié aux fortes pluie en Afrique centrale et de l'Est.

"L'incident a eu lieu vers une heure du matin. Les victimes ont été surprises dans leur sommeil, par l'écroulement du mur de leur voisin qui a complètement détruit toute la maison", a précisé le chef du quartier Panzi de la commune d'Ibanda, Pierre Masumbuko.

"Les enfants morts sont deux garçons et une fillette âgés respectivement de 11, 9 et sept ans", a-t-il ajouté.

"La forte pluie qui s'est abattue sur Bukavu la veille est à l'origine de cet accident. Nous nous attendons au pire avec ces pluies car d'autres maisons sont en danger sur ce site déclaré impropre aux constructions", a-t-il ajouté.

Les pluies abondantes provoquent de nombreux dégâts en RDC et dans les pays voisins depuis deux mois (éboulements, écroulements, effondrements...).

En Angola, 41 personnes sont mortes ces derniers jours en raison des pluies torrentielles qui ont détruit 378 maisons et 12 églises.

A Brazzaville, une partie de la corniche sur le fleuve Congo s'est effondrée jeudi sous le coup des fortes pluies, suscitant une polémique sur la qualité des travaux terminés il y a tout juste quatre ans.

Dans l'intérieur du pays, des dizaines de milliers de personnes sont aussi victimes des inondations.

Le gouvernement de Brazzaville, avec l'appui des organisations humanitaires, tente d'assister quelque 180.000 sinistrés habitant essentiellement le long du fleuve Congo et de la rivière Oubangui (nord).

Une cinquantaine de personnes ont trouvé la mort après une nuit de pluies torrentielles à Kinshasa en novembre, la plupart dans des glissements de terrain qui ont emporté leur maison installée en zone non constructible.

Avec AFP

L'épidémie de rougeole en RDC est la pire au monde selon l'OMS

L'épidémie de rougeole en RDC est la pire au monde selon l'OMS
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:54 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG