Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

Plus de 600 décès d'Ebola et près de 1.000 cas

Dans un centre de traitement Ebola à Beni en RDC, le 14 octobre 2018. (VOA/Charly Kasereka)

L'épidémie de fièvre à virus Ebola qui sévit dans l'Est de la République démocratique du Congo a tué plus de 600 personnes depuis qu'elle a été déclarée le 1er août, a indiqué lundi le ministère congolais de la Santé.

"Depuis le début de l'épidémie, le cumul des cas est de 960, dont 895 confirmés et 65 probables. Au total, il y a eu 603 décès (538 confirmés et 65 probables) et 314 personnes guéries", détaille le ministère dans son bulletin quotidien.

Dimanche, cinq nouveaux décès de cas confirmés ont été enregistrés, et neuf nouveaux cas ont été confirmés, précise-t-il.

Le ministère fait état de "172 cas suspects en cours d'investigation".

"Depuis le 8 août 2018, 89.173 personnes ont été vaccinées", insiste le ministère de la Santé, qui estime que cette campagne de vaccination a sauvé des milliers de vie.

"Le seul vaccin à être utilisé dans cette épidémie est le vaccin rVSV-ZEBOV, fabriqué par le groupe pharmaceutique Merck", précise le ministère congolais de la Santé.

L'épicentre de l'épidémie dans la province du Nord-Kivu se trouve depuis plusieurs semaines à Butembo et à Katwa.

De retour d'une visite sur place, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a estimé jeudi qu'il faudrait encore six mois pour en "finir" avec l'épidémie d'Ebola, mais a mis en garde contre une aggravation de l'insécurité.

Début mars, l'ONG Médecins Sans Frontières a suspendu ses activités de lutte contre Ebola à Katwa et à Butembo, à la suite d'attaques contre deux centres de traitement.

Précision sur les décomptes: les cas probables concernent "tous les décès pour lesquels il n'a pas été possible d'obtenir des échantillons biologiques pour confirmation au laboratoire mais où les investigations ont révélé un lien épidémiologique avec un cas confirmé ou probable", indique le ministère.

Les militants de l'UDPS en colère après les sénatoriales

Les militants de l'UDPS en colère après les sénatoriales
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:05:08 0:00

Un ministre suspendu sur ordre de Tshisekedi

Le président Félix Tshisekedi dirige une réunion interinstitutionnelle à la Cité de l'Union africaine, Kinshasa, le 18 mars 2019. (Twitter/Présidence RDC)

Le Premier ministre congolais a suspendu son ministre des Affaires foncières sur ordre du nouveau président congolais, Félix Tshisekedi.

Dans une correspondance datant du 16 mars 2019, dont VOA Afrique a vu une copie, le Premier ministre Bruno Tshibala, informe le ministre Lumeya Dhu Maleghi des Affaires foncières de sa suspension.

M. Tshibala indique avoir pris connaissance des conclusions d’une commission chargée d’examiner les arrêtés pris par le ministre sans son autorisation préalable.

Le Premier ministre congolais motive sa décision de le suspendre, par le souci de nécessité d’approfondissement des faits reprochés au ministre.

Le 15 mars, le président avait pris un certain nombre de mesures dont celle demandant au Premier ministre de suspendre le ministre pour insubordination et demandait aux instances judiciaires d’ouvrir un dossier à son encontre.

Il est entre autres reproché au ministre congolais des Affaires foncières d’avoir vendu ou loti illégalement des terrains non autorisés.

Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison

Koffi Olomidé condamné à deux ans de prison
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:18 0:00

Touadéra à Kinshasa pour une recontre avec Tshisekedi

Le président centrafricaine Faustin Archange Touadéra salue, Vital Kamerhe. le directeur de cabinet du président de Félix Tshisekedi à sa descente d'avion à l'aéroport international de N'Djili à Kinshasa, 18 mars 2019. (Facebook/Fatshi News)

Le président Faustin Archange Touadéra va rencontrer son homologue congolais et le féliciter pour sa récente élection comme le 5e Chef de l’Etat de la RDC, indiquent des sources de la présidence congolaise.

Le président centrafricain est arrivé à Kinshasa dans l'après-midi pour une visite officielle.

Les deux chefs d’État vont évoquer la question du bon voisinage et la coopération bilatérale entre Bangui et Kinshasa, soulignent les mêmes sources de la présidence congolaise.

M. Touadéra a été accueilli à son arrivée à l'aéroport de N'Djili par le directeur de cabinet du président Tshisekedi, Vital Kamarhe.

Le président centrafricain arrive à Kinshasa après Faure Gnassingbé, le Chef de l'Etat du Togo qui a, vendredi, effectué aussi un voyage dans la capitale congolaise pour féliciter M. Tshisekedi.

Voir plus

XS
SM
MD
LG