Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

RDC

Un général de brigade de l’armée révoqué pour détournement des fonds

Félix Tshisekedi, le nouveau président congolais, est suivi par son officier d'ordonnance, lors de son investiture, à Kinshasa, le 24 janvier 2019.

Le général de brigade Salumu Mbilika, conseiller chargé du génie à l’inspection générale des FARDC (Forces armées de la RDC), est révoqué de l’armée pour détournement des fonds, indiquent une lettre du ministre congolais de la Défense au concerné.

Dans le courrier, le ministre Crispin Atama Tabe cite une ordonnance présidentielle du 28 décembre lui intimant l’ordre de révoquer le haut-officier.

"Le contenu du rapport d’inspection sur l’utilisation de fonds destinés à la réhabilitation des bases militaires de Kamina et de Kitona dont vous aviez la responsabilité en qualité de commandant du corps de génie a révélé des manquements graves dans votre chef," précise la lettre dont VOA Afrique a vu une copie.

Lesquels manquements ont, souligne le document, "grandement préjudicié les forces armées".

L’autorité de tutelle de la Défense congolaise termine la lettre en reconnaissant les services rendus par le haut officier et lui souhaite bonne chance pour "sa future carrière en dehors des Forces armées de la RDC".

Aucune poursuite judiciaire n’est envisagée, à en croire le document.

L'ordonnance date du temps du président Joseph Kabila.

Félix Tshisekedi, le 5e président de la RDC, a pris son fauteuil le 24 janvier lors de son investiture une semaine plutôt indiqué qu’il faisait de la lutte contre la corruption un des piliers de sa politique.

Un vaccin plus efficace contre le virus d'Ebola

Un vaccin plus efficace contre le virus d'Ebola
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:33 0:00

Une mission d'évaluation du Conseil de sécurité à Kinshasa

Les membres du Conseil de sécurité des Nations unies en visite à Kinshasa, donnent un point de presse avec le président de la Ceni, Corneille Nangaa après une rencontre au quartier général de la centrale électorale de la RDC, le 6 octobre 2018. (Twitter/M

Une mission d'experts du Conseil de sécurité des Nations unies mène un "travail d'évaluation" de ses résolutions en RD Congo qui sort d'une présidentielle ayant porté au pouvoir un opposant, a indiqué jeudi l'ONU à Kinshasa.

"Les experts de sept pays membres du Conseil de sécurité qui séjournent à Kinshasa ont débuté leur travail d'évaluation depuis lundi", a déclaré à l'AFP Florence Marchal, porte-parole de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo (Monusco).

C'est une mission "normale d'évaluation des résolutions du Conseil de sécurité" conduite par la France qui rédige habituellement les résolutions du Conseil de sécurité sur le dossier congolais, a-t-elle précisé.

La délégation est composée de représentants de la France, la Belgique, l'Allemagne, la Pologne, l'Afrique du Sud, le Royaume-Uni et les États Unis.

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies en RDC, Leila Zerrougui, a rencontré mardi le nouveau président congolais Félix Tshisekedi.

Présente en RDC depuis 1999, la Monusco se prépare au renouvellement de son mandat censé intervenir au mois de mars. Cette mission de paix, comptant quelque 17.000 Casques bleus pour un budget annuel d'1,153 milliard de dollars, est l'une des plus importantes menées par l'ONU dans le monde.

Après deux ans d'incertitudes dues aux reports successifs des élections, la RDC a finalement organisé les scrutins présidentiel et législatifs le 30 décembre 2018. La présidentielle a conduit à la victoire de l'ancien opposant Tshisekedi mais celle-ci est contestée par l'autre opposant Martin Fayulu qui affirme être arrivé en première position.

Avec AFP

La mission des nations unies sollicitée par les autorités

La mission des nations unies sollicitée par les autorités
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:00:59 0:00

Deux chefs rebelles hutu des FDLR extradés vers le Rwanda selon le gouvernement

Deux chefs rebelles hutu des FDLR extradés vers le Rwanda selon le gouvernement
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:43 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG