Liens d'accessibilité

Dernières nouvelles

Gabon

La cheffe de la francophonie reçue par le président Ali Bongo Ondimba

Louise Mushikiwabo, ancienne ministre rwandaise des Affaires étrangères, actuelle secrétaire générale de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF), lors de l'Assemblée générale des Nations Unies, à New York, 25 septembre 2018.

Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba, qui se remet actuellement d'un accident vasculaire-cérébral (AVC) survenu fin octobre, s'est entretenu lundi à Libreville avec la cheffe de la Francophonie, Louise Mushikiwabo, a indiqué la présidence gabonaise.

Ali Bongo Ondimba "s'est entretenu ce jour au palais présidentiel avec le Secrétaire Général de l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), Mme Louise Mushikiwabo", précise la présidence dans un communiqué.

Victime d'un AVC en octobre, le président gabonais, a passé cinq mois de convalescence en dehors du Gabon.

Il était rentré le 23 mars à Libreville pour un "retour définitif", qui devait, notamment, faire taire l'opposition qui réclamait que la vacance du pouvoir soit déclarée.

Depuis son AVC, le chef de l'Etat s'est adressé à la nation dans un bref discours de fin d'année, enregistré à Rabat, lieu de sa convalescence, diffusé le 31 décembre. Puis, marchant à l'aide d'une canne, il avait prononcé quelques mots à son arrivée à Libreville en mars.

Depuis, le président gabonais n'a fait aucune déclaration publique, mais a multiplié des entretiens au palais présidentiel avec des chefs d'Etat africains, dont les présidents sénégalais et ivoirien, Macky Sall et Alassane Ouattara.

Ali Bongo Ondimba est au pouvoir depuis 2009 dans ce pays pétrolier d'Afrique centrale, après avoir succédé à son père, Omar Bongo, qui dirigeait le pays depuis 1967.

Football féminin au Gabon: enquête sur des allégations de harcèlement sexuel

Les autorités gabonaises ont annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête administrative et judiciaire, après des témoignages faisant état de maltraitances et d'agressions sexuelles commises contre des joueuses de l'équipe nationale de moins de 20 ans par leur encadrement.

Ces derniers jours, des témoignages et des images sur les réseaux sociaux avaient attiré l'attention sur le sort des Panthères de l'équipe féminine U20, qui ont participé à la Sud Ladies Cup, à Marseille, dans le sud de la France.

Avec 44 buts encaissés et aucun marqué en cinq rencontres, les jeunes joueuses ont connu un enfer sur le terrain, mais aussi en coulisses, selon ces témoignages: téléphones et passeports confisqués, entassées à plusieurs sur des matelas dans des chambres d'hôtel, elles auraient aussi été victimes d'agressions sexuelles.

"Des informations présentées comme des témoignages de jeunes filles sélectionnées en équipe nationale féminine de football de moins de 20 ans, font état de maltraitances, de harcèlement sexuel, d'attouchements et de viols qu'elles auraient subis de la part de certains membres de l'encadrement technique et administratif de l'équipe", a indiqué le ministre des Sports Alain-Claude Bilie-By-Nze dans un communiqué.

"La gravité des faits allégués vient de me conduire à saisir la FEGAFOOT (Fédération gabonaise de football, ndlr) pour une enquête interne", a-t-il ajouté.

"Je viens également de saisir le Procureur de la République pour l'ouverture d'une enquête qui pourrait aboutir, si les faits étaient établis, à des poursuites judiciaires contre les auteurs présumés", a souligné le ministre.

"Les comportements déviants tels que le harcèlement sexuel, la violence psychologique et les pressions de toute nature, ne peuvent prospérer" dans le sport, a assuré M. Bilie-By-Nze.

Un nouvel manager pour la séléction nationale gabonaise

Un nouvel manager pour la séléction nationale gabonaise
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:01 0:00

Les dessous du "Kévazingogate"

Les dessous du "Kévazingogate"
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:02:44 0:00

Le Vice Président déchu, Pierre claver Maganga Moussavou se défend

Le Vice Président déchu, Pierre claver Maganga Moussavou se défend
Attendez s'il vous plaît

No media source currently available

0:00 0:01:04 0:00

Voir plus

XS
SM
MD
LG