Liens d'accessibilité

Zimbabwe : la Zanu-PF en congrès


Robert Mugabe doit prononcer le discours d'ouverture jeudi, avant les séances publiques prévues jusqu'à samedi.

Robert Mugabe doit prononcer le discours d'ouverture jeudi, avant les séances publiques prévues jusqu'à samedi.

Un conclave capital pour l'avenir du pays. Le congrès a lieu quelques jours après une spectaculaire purge qui a vu l'éviction de plusieurs poids lourds.

Le Congrès de la Zanu-PF a débuté ce mardi pour deux jours de travaux à huis-clos. Robert Mugabe doit prononcer le discours d'ouverture jeudi, avant les séances publiques prévues jusqu'à samedi. D’après l’AFP les 12 000 délégués devraient, sans surprise, reconduire leur chef charismatique à la tête du parti.

Mais les ténors du parti, conscients que leur président a désormais 90 ans, jouent en coulisse une partie serrée pour préparer sa succession, qui mènera inévitablement le vainqueur au poste de chef de l'État.

Plusieurs d'entre eux viennent d'être évincés, pour avoir été trop proches de la vice-présidente Joice Mujuru, qui semble avoir perdu une bataille d'influence contre la première dame Grace Mugabe, âgée de 49 ans. L'épouse du président a en effet accusé sa rivale de corruption, et la presse gouvernementale est allée jusqu'à la soupçonner d'avoir comploter pour attenter à la vie de Mugabe. Joice Mujuru semble pour l'instant hors-jeu, ayant été évincée du comité central du parti.

Au premier jour du congrès aujourd’hui, des tracts ont circulé dans la ville de Hararé, distribués par des activistes appelant à un vote de defiance contre le président Mugabe.

XS
SM
MD
LG