Liens d'accessibilité

Zimbabwe : un député qui avait insulté la femme de Mugabe a été acquitté


La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, lors d'un meeting à Harare, le 19 novembre 2015. (AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi, File)

La première dame du Zimbabwe, Grace Mugabe, lors d'un meeting à Harare, le 19 novembre 2015. (AP Photo/Tsvangirayi Mukwazhi, File)

Justice Wadyajena, 35 ans, est député de la Zanu-PF mais proche du vice-président zimbabwéen, un rival de Grace Mugabe dans la course à la succession de son mari.

Un tribunal zimbabwéen a acquitté un député accusé d'avoir insulté Grace Mugabe, la Première dame, vue par de nombreux observateurs comme successeur crédible à son mari à la tête du pays, a rapporté mercredi 13 janvier un quotidien national indépendant.

Justice Wadyajena, député du parti au pouvoir Zanu-PF, était accusé d'avoir interpellé de façon "violente et insultante" un membre de sa formation, qui conduisait une voiture sur laquelle figurait un portrait de Grace Mugabe.

Selon les documents remis au tribunal, M. Wadyajena a crié au conducteur de la voiture: "Tu es un idiot, tout comme ta mère", alors que le mot "mère" est régulièrement employé par les membres de la Zanu-PF pour désigner Grace Mugabe.

M. Wadyajena, 35 ans, avait comparu le 14 décembre 2015 devant un tribunal de la station balnéaire de Victoria Falls (ouest), avant d'être libéré sous caution.

"Le tribunal est d'accord avec nous et il ne sera pas poursuivi. Le caractère insultant contre la Première dame n'existe pas", a expliqué l'avocat du député, Givemore Muvhiringi, au quotidien News Day.

M. Wadyajena, 35 ans, est député de la Zanu-PF mais proche du vice-président zimbabwéen Emmerson Mnangagwa, un rival de Grace Mugabe dans la course à la succession de Robert Mugabe.

Au pouvoir depuis 1980, l'actuel président zimbabwéen, âgé de 91 ans, n'a pour le moment pas fait part de son choix pour lui succéder, mais il a d'ores et déjà été désigné candidat de son parti pour la présidentielle de 2018.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG