Liens d'accessibilité

Zimbabwe : au moins 11 morts et une dizaine de blessés dans une bousculade


Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe lors d'un discours au siège de son parti ;e ZANU-PF à Harare, le 30 ocotbre 2014.

Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe lors d'un discours au siège de son parti ;e ZANU-PF à Harare, le 30 ocotbre 2014.

Bousculade mortelle après un service religieux au Zimbabwe jeudi soir. Au moins onze personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées, selon un bilan établi par la police zimbabwéenne ce vendredi.

Le drame est survenu dans un stade à Kwekwe, une ville minière dans le centre du Zimbabwe. Environ 30.000 fidèles y étaient réunis pour assister au service du prédicateur pentecôtiste Walter Magaya, d’après le commissaire adjoint de la province des Midlands.

Shadreck Mubaiwa a ajouté qu’à la fin du service, pratiquement toutes les personnes rassemblées dans le stade Mbizo s’étaient précipitées vers la seule sortie ouverte. Quatre personnes ont été tuées sur le coup dans la gigantesque bousculade qui s’est ensuivie. Sept autres ont été déclarées mortes à l'hôpital où elles avaient été transportées après la tragédie.

Des témoins ont accusé la police d’avoir obstrué la plupart des issues du stade et d’avoir lancé des gaz lacrymogènes sur la foule agitée au moment où tout le monde voulait sortir en même temps. Le commissaire adjoint Mubaiwa a rejeté en bloc ces accusations, précisant que le stade n’avait qu’une capacité d’accueil de 7.000 places.

Quant au pasteur Magaya qui prétend pouvoir faire des miracles et guérir des gens, il a laissé entendre qu’il s’agissait du "moment le plus triste de sa vie".

XS
SM
MD
LG