Liens d'accessibilité

Yémen : Ali Abdallah Saleh accepte de quitter le pouvoir


Ali Abdallah Saleh (archives)

Ali Abdallah Saleh (archives)

Le président yéménite Ali Abdallah Saleh est arrivé mercredi de façon inopinée à Ryad pour signer un accord prévoyant son départ, réclamé depuis dix mois par un mouvement de contestation.

M. Saleh "s'est rendu à Ryad pour y signer l'accord" de transfert du pouvoir proposé par les monarchies arabes du Golfe, a annoncé à l'AFP une source officielle à Sanaa.

Auparavant un envoyé de l’ONU, Jamal ben Omar, avait fait savoir mardi que les leaders politiques ayant pris part aux pourparlers ont accepté le plan du CCG (Conseil de coopération du golfe) qui inclut le départ de Saleh, la nomination d’un de ses adjoints au poste de Président et la tenue d’élections anticipées.

Un manifestant de l'opposition lance des slogans anti-Saleh à Sana'a, le 22 novembre 2011

Un manifestant de l'opposition lance des slogans anti-Saleh à Sana'a, le 22 novembre 2011

Le leader yéménite avait, à plusieurs reprises, donné son aval à cette initiative, mais il a ensuite refusé de signer. Cette fois, dit l’envoyé de l’ONU, les négociateurs ont discuté des arrangements pour une cérémonie de signature.

Depuis plus de 10 mois, les opposants d’Ali Abdallah Saleh réclament la fin de son règne de 33 ans, mais ses partisans ont manifesté en aussi grand nombre, surtout à Sana'a, la capitale.

XS
SM
MD
LG