Liens d'accessibilité

Regain de tension au Yémen après le retour du président Ali Abdullah Saleh


Les partisans du président Ali Abduallah Saleh manifestent à Sana'a après son retour (23 septembre 2011)

Les partisans du président Ali Abduallah Saleh manifestent à Sana'a après son retour (23 septembre 2011)

Les protestations contre M. Saleh se sont intensifiées durant la semaine écoulée et les affrontements entre l’opposition et les forces pro-gouvernementales ont fait près de 100 morts.

Le Yémen vit une situation très tendue, suite au retour du président Ali Abdullah Saleh, qui était hospitalisé depuis trois mois en Arabie Saoudite. Des coups de feu sporadiques et des explosions ont été entendus à Sana’a vendredi alors que partisans et opposants s’apprêtaient à manifester après la prière du vendredi.

Les partisans de M. Saleh ont fait retentir leurs avertisseurs et crié des slogans dans les rues de Sana’a, quand le chef de l’Etat yéménite est arrivé ce matin, à l’aube. Quelques heures plus tard, il a lancé un appel à une trêve et à des négociations en vue de mettre fin à la crise politique. Il n’a pas respecté les engagements pris antérieurement d’abandonner le pouvoir, font remarquer ses adversaires.

En début de semaine, des représentants du Conseil de coopération du Golfe (CCG) s’étaient entretenus avec le vice-président Abed Rabbo Mansour Hadi, dans l’objectif de relancer un plan qui prévoit la passation du pouvoir à un vice-président. A Washington, la Maison-Blanche a appelé, vendredi, le leader yéménite à entamer « un transfert total du pouvoir ».

Les protestations contre M. Saleh se sont intensifiées durant la semaine écoulée et les affrontements entre l’opposition et les forces pro-gouvernementales ont fait près de 100 morts.

XS
SM
MD
LG