Liens d'accessibilité

Yémen : le président Saleh se dit prêt à démissionner


Le président Saleh prononçant son discours télévisé

Le président Saleh prononçant son discours télévisé

Le président Saleh a précisé, cependant, qu’il n’entend aucunement traiter avec les militants de l’opposition qui mènent depuis 9 mois une campagne de manifestations en vue d’obtenir son départ.

Le président yéménite Ali Abdullah Saleh dit qu’il est prêt à abandonner le pouvoir et qu’il démissionnera dans les jours à venir. Il l’a annoncé dans un discours diffusé par la télévision d’Etat yéménite samedi.

A la tête du pays depuis 33 ans, M. Saleh a dit qu’il ne tient pas au pouvoir et qu’il y renoncera bientôt. Toutefois, il n’a pas indiqué la date de sa démission, ni à qui il remettra le pouvoir. Les hommes qui prendront le pouvoir seront des civils ou des militaires, a-t-il dit.

Le président Saleh a précisé, cependant, qu’il n’entend aucunement traiter avec les militants de l’opposition, qui mènent, depuis 9 mois, une campagne de manifestations en vue d’obtenir son départ. Il serait « impossible de les laisser détruire le pays », a-t-il déclaré samedi.

!--IMAGE-LEFT-->

En dehors des manifestations de masse à Sana’a, la capitale, et dans d’autres villes, les forces de M. Saleh ont affronté au cours des récentes semaines des leaders tribaux et leurs partisans acquis maintenant à l’opposition.

C’est la troisième fois depuis avril que le président yéménite semble prêt à renoncer au pouvoir. Il a, chaque fois, accepté un accord de transfert du pouvoir forgé par le Conseil de coopération du Golfe, avant de refuser de signer le document à la dernière minute.

Le plan prévoit que le pouvoir passe à un vice-président et qu’un gouvernement d’union nationale soit formé.

Les opposants yéménites, comme le tout nouveau Prix Nobel de la paix, Tawakkul Karman, se disent sceptiques au sujet des dernières déclarations du président Saleh.

XS
SM
MD
LG