Liens d'accessibilité

La coalition veut placer le port de Hodeida sous supervision de l'ONU

  • VOA Afrique

Des Somaliens tentant de joindre le Yemen, en novembre 2007.

La coalition militaire arabe, qui intervient dans la guerre au Yémen sous commandement saoudien, a demandé dimanche que le port de Hodeida soit placé sous la supervision de l'ONU, après la mort de dizaines de réfugiés somaliens au large des côtes yéménites.

Plus de quarante Somaliens, dont des femmes et des enfants, ont été tués vendredi dans l'attaque d'une embarcation à bord de laquelle se trouvaient 150 réfugiés, au large de Hodeida sur la mer Rouge. L'origine de l'attaque n'a pas encore été déterminée.

La coalition a répété, dans un communiqué dimanche, qu'elle "n'était pas responsable de l'attaque" et qu'"il n'y avait pas eu de tirs de la part des forces de la coalition vendredi dans la zone" où elle avait eu lieu dans l'ouest du Yémen.

Elle a appelé à "ce que le port de Hodeida soit placé immédiatement sous la supervision des Nations unies".

"Cela faciliterait l'acheminement de l'aide humanitaire au peuple yéménite et mettrait fin à l'utilisation du port pour la contrebande d'armes et le trafic de personnes", conclut la coalition.

L'Arabie saoudite n'a pas encore répondu à la Somalie qui lui a demandé d'enquêter sur l'attaque meurtrière de vendredi.

Le conflit dévastateur au Yémen a éclaté après la conquête par les rebelles de vastes pans du territoire dont la capitale Sanaa et l'intervention militaire en mars 2015 d'une coalition arabe sous commandement saoudien pour aider les autorités à les stopper.

Avec AFP

Facebook Forum

XS
SM
MD
LG