Liens d'accessibilité

Yémen: des partisans de la rébellion chiite, dispersés


Des rebelles chiites appelés Hawthis, bloquant la principale route d'accès à l'aéroport de Sanaa, au Yémen (Reuters)

Des rebelles chiites appelés Hawthis, bloquant la principale route d'accès à l'aéroport de Sanaa, au Yémen (Reuters)

La police yéménite a fait usage de gaz lacrymogène et de canons à eau pour déloger dimanche des rebelles chiites appelés Hawthis, qui bloquaient la principale route d'accès à l'aéroport de Sanaa, la capitale. Certain média ont évoqué un mort, tout en signalant que d’autres personnes ont été traitées après avoir respiré des gaz lacrymogènes. Par ailleurs, l’aviation du Yémen a attaqué des rebelles dans la province d’al-Jawf, tuant au moins 13 personnes.

Les protestataires exigent que le gouvernement démissionne et rétablisse les subsides aux carburants. Le président Abed Rabbo Mansour Hadi a dissous son cabinet la semaine dernière, et promis d’inclure des Hawthis au sein du nouveau gouvernement, et de nommer un nouveau premier ministre, mais ces assurances n’ont pas mis fin aux manifestations.

XS
SM
MD
LG