Liens d'accessibilité

Yellen, première femme désignée à la tête de la Fed


Le président Barack Obama, derrière Janet Yellen, qui devrait remplacer Ben Bernanke (à dr.) à la tête de la Banque centrale américaine (Fed)

Le président Barack Obama, derrière Janet Yellen, qui devrait remplacer Ben Bernanke (à dr.) à la tête de la Banque centrale américaine (Fed)

Le président Barack Obama a nommé Janet Yellen à la tête de la Réserve fédérale (Fed), la banque centrale américaine. Si elle est confirmée par le Sénat , Mme Yellen, qui est âgée de 67 ans, deviendra la première femme à diriger la Banque centrale américaine.

Elle remplacera Ben Bernanke, dont le second mandat à la tête de la Fed s’achèvera le 31 janvier 2014. Originaire de New York, elle avait reçu un doctorat en sciences économiques de l'Université Yale en 1971.

Mme Yellen, qui est actuellement vice-présidente de la Fed, avait enseigné à l'Université de Californie à Berkeley, avant de présider la Federal Reserve Bank de San Francisco. De 1997 à 1999, elle avait fait partie des conseillers économiques de l’ancien président Bill Clinton au sein du White House Council of Economic Advisers.

Dans ses discours et commentaires, elle s’est montrée favorable à la politique visant à maintenir les taux d'intérêt bas, à laquelle Bernanke a eu recours pour tenter de réduire le chômage et relancer l'économie américaine, suite à la crise de l’immobilier.
Janet Yellen avait enseigné à l'Université de Californie à Berkeley, avant de présider la Federal Reserve Bank de San Francisco

Janet Yellen avait enseigné à l'Université de Californie à Berkeley, avant de présider la Federal Reserve Bank de San Francisco


La Réserve fédérale a réduit ses taux d’intérêt directeurs à court terme à presque zéro et a cherché à réduire les taux à long terme grâce à un programme d'achat mensuel de 85 milliards de dollars de certains titres.

Il reviendra à la nouvelle présidente de la Fed de décider du maintien, ou non, de cet effort de relance, et de la rapidité de son dénouement. Les économistes avertissent que si la Fed retire son soutien trop rapidement, l'économie pourrait sombrer à nouveau dans la récession. Mais si les efforts de relance se prolongent, ils pourraient déclencher une poussée inflationniste nuisible à l’économie.

La nomination de Mme Yellen est intervenue après le retrait de l'autre principal candidat à ce poste, l'ancien secrétaire au Trésor et ex-conseiller présidentiel Larry Summers. Sa candidature avait suscité une vive polémique non seulement du fait de son soutien aux mesures de déréglementation dans les années 1990, mais aussi pour des propos controversés critiquant les aptitudes des femmes, notamment aux sciences et aux mathématiques, alors qu'il était président de l'université de Harvard.
XS
SM
MD
LG