Liens d'accessibilité

YALI 2014 : qui sont les jeunes Africains qui participent au sommet ?


Des jeunes participants au YALI 2014 de Washington

Des jeunes participants au YALI 2014 de Washington

Ils étaient 50.000 à postuler partout en Afrique. Et les 500 heureux élus ont donc pu venir ici aux Etats-Unis suivre cinq semaines de formations dans les universités américaines: monter une entreprise, s'impliquer dans la vie de sa communauté, etc.

Les jeunes leaders ont appris et pu partager leurs expériences. Beaucoup d’entrepreneurs figurent parmi les participants comme Affre N’Dri de Côte d’Ivoire.

Affre N’Dri, entrepreneur ivoiriende N.Pinault/VOA

Affre N’Dri, entrepreneur ivoiriende N.Pinault/VOA

"J'ai fondé mon entreprise l'année dernière de micro-industrie chimique. Je fabrique des produits de nettoyage et je forme les jeunes dans mon pays à l'entreprenariat. Je les aide à monter leur business." explique ce jeune chef d'entreprise à la Voix de l'Amérique.

La parité hommes femmes est respectée puisque l’administration américaine veut valoriser le potentiel des femmes du continent.

Regina Kpotor togolaise travaille au ministère de l’Economie et des finances. Selon elle, les Africains doivent prendre en main leur destin

"Nous devons nous prendre en charge. La main qui donne est toujours au-dessus, la main qui reçoit est toujours en dessous. On parle de souveraineté mais je ne vois pas la liberté dans ce cas", affirme-t-elle.

Hermann Nare lui est originaire du Burkina Faso. Il a été impressionné par les Etats-Unis, terre d’opportunités.

La rencontre avec Barack Obama constitue le point d’orgue de ce sommet. Mireille Muhigwa de Bukavu en RDC a été fascinée par l’importance accordée par le président à l’égalité entre les sexes.

Les rencontres vont se succéder toute la semaine pour les jeunes leaders africains. Autre grand rendez-vous pour eux, mercredi, avec le discours de Michelle Obama.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG