Liens d'accessibilité

WWF: ne pas vider les océans, pour garantir la sécurité alimentaire


Les requins, particulièrement menacés par la surpêche (AP Photo/National Marine Fisheries Service, File)

Les requins, particulièrement menacés par la surpêche (AP Photo/National Marine Fisheries Service, File)

Constat sans appel du Fonds mondial pour la nature (WWF): les océans se vident, ce qui menace la survie de l'humanité.

Le rapport « Planète Vivante Océans » du Fonds mondial pour la nature (WWF) avertit que les populations de poissons connaissent un tel déclin à l’échelle mondiale que certaines risquent de s’effondrer.

Cet état des lieux des espèces marines (mammifères, oiseaux, reptiles et poissons) constate que leurs populations se sont contractées en moyenne de moitié sur la planète entre 1970 et 2012, signale Diana Simiu, directrice des programmes de Conservation du WWF France. Dans une interview, elle a qualifié le rapport du WWF de « constat sans appel ».

Certaines espèces – dont le thon maquereau et la bonite - ont même vu leur effectif fondre de près de 75 %, a-t-elle ajouté. Mis à part l’effondrement des stocks de poissons, le rapport met également en évidence le déclin des récifs coralliens, des mangroves et des herbiers marins cruciaux pour les espèces marines.

« En l’espace d’une seule génération, les activités humaines ont gravement dégradé les océans », poursuit Mme Simiu, alors même que les gouvernements accordent aux flottes responsables de ce pillage des subventions aussi coûteuses que néfastes.

Néanmoins, estime le WWF, des solutions existent. Les particuliers peuvent se mobiliser en consommant en priorité des espèces qui ne sont pas en danger, et en évitant les autres pour permettre au capital marin de se reconstituer.

Par ailleurs, explique Mme Simiu, l’espoir est que la préservation des océans et des côtes fera partie de la mise en œuvre des Objectifs de développement durable de l’ONU, officiellement approuvés fin septembre (Agenda 2030 pour le développement durable).

On ne saurait réduire la pauvreté sans assainir le secteur de la pêche pour remédier à la destruction des habitats, à la pollution, à la surpêche et à la pêche illégale, rappelle la responsable du WWF. L'ONG rappelle que l’effondrement des écosystèmes océaniques pourrait déclencher une grave crise alimentaire et économique, compromettant la lutte contre la pauvreté et la malnutrition.

XS
SM
MD
LG