Liens d'accessibilité

Les leaders du monde se félicitent du Nobel de la paix attribué au Chinois Liu Xiaobo; la Chine ne décolère pas


Manifestations en faveur de la libération de Liu Xiaobo

Manifestations en faveur de la libération de Liu Xiaobo

Liu a écopé, en décembre dernier, de 11 ans de prison pour subversion, bien que les autorités chinoises n’aient pas donné de détail sur les lois qu’il aurait violées. L’écrivain chinois, qui est âgé de 54 ans, avait été arrêté en décembre 2008, peu avant la publication de la Charte 08, une initiative qu’il avait aidé à organiser et qui appelle à de profondes réformes politiques en Chine.

L’attribution du prix Nobel de la paix au dissident chinois Liu Xiaobo a été accueillie avec satisfaction par les leaders mondiaux. Plusieurs d’entre eux, notamment le président Obama, ont appelé les autorités chinoises à libérer Liu. C’est un « porte-parole courageux et éloquent, (…) qui a sacrifié sa liberté pour ses convictions », a déclaré le chef de l’exécutif américain.

L’épouse de Liu a publié une déclaration qualifiant le prix Nobel de son époux de « véritable honneur ». Elle a appelé les dirigeants mondiaux à faire pression sur le gouvernement chinois pour qu’il libère son époux.

Une Chinoise lisant le journal

Une Chinoise lisant le journal

La Chine a sévèrement critiqué le Comité du Prix Nobel, basé en Norvège, pour avoir attribué le Nobel de la paix 2010 à l’écrivain et activiste chinois Liu Xiaobo. Ce dernier est en prison pour avoir appelé à des réformes politique dans son pays.

La décision du Comité Nobel est « une obscénité » qui va à l’encontre des objectifs du prix, fulmine le ministère chinois des Affaires étrangères dans une déclaration publiée sur son site Internet. Les relations entre la Chine et la Norvège s’en ressentiront, avertit la déclaration.

Un agriculteur chinois dans son champ dans la province de Guangxi (Archives)

Un agriculteur chinois dans son champ dans la province de Guangxi (Archives)

Il y a quelques jours, la porte-parole du ministère des Affaires étrangères exprimait, en des termes moins durs, les préoccupations de Pékin. Sans mentionner le nom de Liu Xiaobo, la porte-parole a rappelé que la justice chinoise l’avait condamné pour violation de la loi chinoise.

Liu a écopé, en décembre dernier, de 11 ans de prison pour subversion, bien que les autorités chinoises n’aient pas donné de détail sur les lois qu’il aurait violées. L’écrivain chinois, qui est âgé de 54 ans, avait été arrêté en décembre 2008, peu avant la publication de la Charte 08, une initiative qu’il avait aidé à organiser et qui appelle à de profondes réformes politiques en Chine.

En dépit des avertissements du gouvernement chinois, Liu Xiaobo était considéré comme le favori pour le Nobel de la paix cette année. « Il y a un lien étroit entre les droits humains et la paix », a souligné le Comité du Prix Nobel, notant que le dissident chinois est en prison en rapport avec la publication de la Charte 08, qui appelle à une plus grande liberté d’assemblée, d’expression et de religion.

Des policiers chinois armés dans un village

Des policiers chinois armés dans un village

« De tels droits constitue des éléments nécessaires à la fraternité entre les Nations, dont Alfred Nobel parle dans son testament », a déclaré Torbjoern Jaglund, président du Comité du prix Nobel.

Répondant aux questions de la presse après son annonce, Jaglund a clairement souligné que l’attribution du Nobel de la paix à Liu vise à confronter la répression, par la Chine, de toute dissension. Les précédents Prix Nobel, a-t-il souligné, ont toujours eu un message politique explicite.

« La Chine est devenue une très grande puissance en termes économiques comme politiques. Et il est normal que les grandes puissances soient critiquées », a dit le président du Comité du Prix Nobel, ajoutant que le comité n’a pas été en mesure d’entrer en contact avec Liu Xiaobo ou son épouse. Liu sera invité à Oslo en décembre pour recevoir son prix, mais il n’y a aucune indication que la Chine lui permettra d’effectuer ce voyage.

XS
SM
MD
LG