Liens d'accessibilité

Terrorisme: al-Qaida aurait planifié des attaques contre divers pays européens.


Des policiers en patrouille à la gare Saint-Lazare à Paris à la suite d'une fausse alerte à la bombe le 27 septembre

Des policiers en patrouille à la gare Saint-Lazare à Paris à la suite d'une fausse alerte à la bombe le 27 septembre

Pour l’heure, le ministère britannique de l’Intérieur se refuse à tout commentaire au sujet du complot présumé. En Allemagne, on dit qu’il n’y pas de signes concrets de l’imminence d’une attaque. En France, la célèbre Tour Eiffel a été évacuée mardi, pour la seconde fois ce mois-ci.

Les médias britanniques rapportent que des djihadistes d’Al-Qaïda armés jusqu’aux dents auraient projeté d’attaquer certaines des plus grandes villes européennes, à la manière des attaques contre Mumbai en 2008. Cette année-là, dix assaillants lourdement armés avaient tué 166 personnes en trois jours d’assaut contre la ville la plus peuplée d’Inde.

« Le potentiel pour trois pays – la France, l’Allemagne et la Grande-Bretagne – d’être attaqués simultanément est, en fait, une attaque de choc mondial et découle du perfectionnement des formes d’attaques que connaît malheureusement le Pakistan depuis longtemps et auxquelles sont confrontés les soldats en Afghanistan », a expliqué Sally Leivesley, conseillère à la sécurité basée en Grande-Bretagne.

A ribbon which banned access to the Eiffel Tower is seen, in Paris, 28 Sep 2010

A ribbon which banned access to the Eiffel Tower is seen, in Paris, 28 Sep 2010

Pour l’heure, le ministère britannique de l’Intérieur se refuse à tout commentaire au sujet du complot présumé. En Allemagne, on dit qu’il n’y pas de signes concrets de l’imminence d’une attaque. En France, la célèbre Tour Eiffel a été évacuée mardi, pour la seconde fois ce mois-ci. Ici aux Etats-Unis, le directeur national des renseignements, James Clapper Jr. s’est limité à dire que Washington a récemment partagé des renseignements avec l’Europe et œuvre avec ses alliés pour combattre le terrorisme.

La nature du terrorisme est entrain de changer, estime Tobias Feakin, directeur de la sécurité nationale de l’Institut Royal United Services de Londres, un cercle de réflexion spécialisé dans les questions de défense et de sécurité.

Dans le passé, les organisations terroristes recourraient aux attaques à grand impact contre des cibles de haute sécurité, comme les transports aériens. L’attaque du genre de Mumbai s’inscrit dans un tout autre registre, affirme Tobias Feakin.

« Il y a différentes manières pour une telle attaque d’être plus dangereuse parce que vous avez un grand impact avec des moyens technologiques insignifiants », explique-t-il.Toutefois, l’ampleur des préparatifs et des entrainements nécessaires donnent aux autorités un certain nombre de points où elles peuvent peut-être contrer ces individus avant que l’attaque n’ait lieu, a-t-il dit.

Le projet présumé d’attaques terroristes contre l’Europe serait lié à l’intensification des attaques des drones américains au Pakistan. Selon les spécialistes de la sécurité, il y en a eu 20 en septembre, soit le double du nombre moyen d’attaques par mois.

XS
SM
MD
LG