Liens d'accessibilité

L'islam radical en Afrique de l'ouest-2ème partie


La ville de Kidal, dans le nord du Mali

La ville de Kidal, dans le nord du Mali

Comment et pourquoi le Nord malien est-il devenu un sanctuaire pour ces islamistes radicaux ?

Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et le Mujao, Mouvement pour l’Unicité et le Jihad en Afrique de l’ouest, détiennent à ce jour une vingtaine d’otages: treize Européens et sept Algériens.

Depuis la sanglante répression en Algérie, dans les années 90, les membres de l’ex GSPC se sont repliés vers le Nord-Mali, zone désertique et montagneuse.

Otages français d'Aqmi (photo publiée le 27 avril 2011)

Otages français d'Aqmi (photo publiée le 27 avril 2011)

Le 16 septembre 2010, cinq Français ont été enlevés à Arlit, dans le nord du Niger voisin qui a connu plusieurs rébellions. Le Niger avait aussi servi de base d’approvisionnement pour Aqmi.

Dans ce deuxième volet de cette mini-série sur l’islam radical en Afrique de l’ouest, Idriss Fall a interviewé, dans la région, un journaliste et un ancien ministre. Ils essaient de répondre à la question : Comment et pourquoi le Nord malien est-il devenu un sanctuaire pour ces islamistes radicaux ?

XS
SM
MD
LG