Liens d'accessibilité

L’eau et l’assainissement : un élément-clé de la diplomatie américaine


Adduction d'eau dans un camp de réfugiés de Jordanie (Archives)

Adduction d'eau dans un camp de réfugiés de Jordanie (Archives)

En 2009, les Etats-Unis ont alloué 774 millions de dollars aux projets internationaux dans le domaine de l’eau. De ces fonds, 514 millions de dollars ont été directement consacrés à l’eau potable, l’assainissement et aux services d’hygiène. En plus de 744 millions de dollars, le gouvernement américain a fourni 41 millions de dollars d’appui dans le secteur de l’eau à dix organisations onusiennes chargées du développement et de l’environnement.

Aujourd’hui, plus de 800 millions de personnes ne disposent pas d’eau potable et un plus grand nombre encore n’a pas accès aux services d’assainissement de base. Et d’ici 2025, près de 2/3 de la population mondiale connaitra des problèmes d’accès à l’eau, causant une augmentation de la famine, des maladies et des violences.

Les Etats-Unis sont engagés à aider à réduire la prévalence des maladies liées à l’eau et accroître l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les pays où les besoins sont les plus alarmants. L’un des moyens les plus efficaces d’améliorer l’accès à l’eau potable et à l’assainissement est de travailler en partenariat avec les gouvernements des pays en développement, les entreprises privées et la société civile. Ainsi, les spécialistes américains de l’aide collaborent étroitement avec les experts et leaders des pays hôtes pour élaborer et mettre en œuvre des programmes qui répondent le mieux aux besoins locaux.

En 2009, les Etats-Unis ont alloué 774 millions de dollars aux projets internationaux dans le domaine de l’eau. De ces fonds, 514 millions de dollars ont été directement consacrés à l’eau potable, l’assainissement et aux services d’hygiène. En plus de 744 millions de dollars, le gouvernement américain a fourni 41 millions de dollars d’appui dans le secteur de l’eau à dix organisations onusiennes chargées du développement et de l’environnement, et les Etats-Unis ont été le plus grand donateur bilatéral en faveur de multiples organisations internationales humanitaires. En plus, le gouvernement américain a également contribué financièrement à plusieurs banques multilatérales de développement, qui ont alloué 9,2 milliards de dollars à des projets liés à l’eau en 2009.

Parmi les 62 pays en développement ayant reçu l’aide américaine en 2009, la République démocratique du Congo a été à même d’assister les populations rurales à travers son Programme village et école assainis ; le Mozambique construit un nouveau barrage ; l’Iraq a réalisé 113 projets de traitement et de distribution d’eau ; la bande de Gaza et la Cisjordanie ont été dotées d’un réseau réaménagé et étendu d’adduction d’eau et d’égouts. Etant donné l’immense ampleur du défi mondial de l’eau, les Etats-Unis mobilisent également des ressources publiques et privées additionnelles pour les programmes d’eau potable et d’hygiène en partenariat avec des compagnies privées, les organisations caritatives, les groupes communautaires et les entreprises internationales.

Ainsi que la secrétaire d’Etat Hillary Clinton l’a déclaré lors de la Journée mondiale de l’eau, en mars dernier, « ce n’est pas chaque jour que vous trouverez un domaine où une diplomatie efficace et le développement vous permettraient de sauver des millions de vie, nourrir les affamés, de fournir des ressources aux femmes, de promouvoir nos intérêts nationaux, de protéger l’environnement, et de montrer à des milliards de personnes que les Etats-Unis prêtent attention, se préoccupent de vous et de votre bien-être. Ce domaine, c’est l’eau. »

XS
SM
MD
LG