Liens d'accessibilité

Washington salue la création de la MINUSCA


La MINUSCA devrait également promouvoir et protéger les droits humains, a dit Jen Psaki

La MINUSCA devrait également promouvoir et protéger les droits humains, a dit Jen Psaki

Washington s’est félicité de l’adoption jeudi par le Conseil de sécurité des Nations Unies (ONU) de la résolution qui autorise l'établissement d'une opération de maintien de la paix de l’ONU en République centrafricaine (RCA) d’ici à la mi-septembre 2014.

Cette opération viendra appuyer la Mission de l'Union africaine dirigée internationale de soutien en RCA (MISCA), la force française Sangaris, ainsi que les forces de l'Union européenne (UE) qui seront bientôt sur le terrain. La nouvelle mission intégrée des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) sera chargée de protéger les civils et d'établir un environnement sûr pour la livraison de l'aide humanitaire, a noté le département d’Etat dans un communiqué. Elle aidera également à soutenir le rétablissement de la gouvernance et la préparation des élections tout en facilitant le désarmement et la démobilisation des combattants ainsi que le processus de réconciliation, a souligné la porte-parole du département d’Etat américain, Jan Psaki.

La MINUSCA devrait également promouvoir et protéger les droits humains, et soutenir la mise en place de mécanismes pour que les responsables de violations de ces droits rendent des comptes, a poursuivi Mme Psaki.

« Nous continuerons à travailler sans relâche avec nos partenaires internationaux pour que toutes les personnes responsables des atrocités commises en RCA en soient tenues responsables » a insisté la porte-parole.

Les États- Unis se sont engagés à fournir jusqu'à 100 millions de dollars pour le transport, l'équipement, et la formation des unités de la MISCA et pour appuyer la force Sangaris. Toujours selon Mme Psaki, Washington a récemment annoncé une aide supplémentaire de 22 millions de dollars à RCA.
XS
SM
MD
LG