Liens d'accessibilité

Washington opposé à un troisième mandat de Paul Kagamé


Paul Kagamé

Paul Kagamé

Un porte-parole du Département d’Etat a confirmé vendredi la position de Washington.

"Les Etats-Unis soutiennent le principe de la transition démocratique dans tous les pays de la région à travers des élections libres, justes et démocratiques, tenues en conformité avec les Constitutions, y comprises les dispositions concernant le limite du mandat, " a indiqué Rodney Ford à VOA Afrique.

Le porte-parole du bureau des Affaires africaines du Département d’Etat a rappelé la déclaration du Secrétaire d’Etat John Kerry selon laquelle les Etats-Unis sont contre la modification des Constitutions au profit des intérêts personnels ou politiques des individus ou des partis.

"Les États-Unis estiment que la démocratie progresse mieux à travers le développement d'institutions fortes, pas d'hommes forts, " a martelé M. Ford.

Pour Washington, "changer la Constitution pour éliminer les limites de mandats et favoriser ceux qui sont au pouvoir, est incompatible avec les principes démocratiques et réduit la confiance dans les institutions démocratiques".

"Nous nous engageons à soutenir transition pacifique et démocratique en 2017 à un nouveau chef élu par le peuple rwandais", a souligné le porte-parole.

Le président Rwandais, Paul Kagamé, est à son second mandat et ne devrait se représenter à l’élection présidentielle de 2017 selon la Constitution.

Mais une pétition a récemment recueilli plus de deux millions des signataires au plan national en vue de la révision de l’article limitant à deux le nombre des mandats présidentiels au Rwanda.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG