Liens d'accessibilité

Washington met en garde Moscou dans la crise ukrainienne


Joe Biden, vice-président américain

Joe Biden, vice-président américain

Situation toujours tendue mercredi dans l’est de l’Ukraine, à Debaltseve. L’armée ukrainienne est encerclée par les séparatistes pro-russes. Washington met en garde Moscou sur cette violation du cessez-le feu.

Vladimir Poutine a appelé Kiev à ne pas empêcher les soldats ukrainiens de déposer leurs armes,

Le président russe, qui s’exprimait lors d'une conférence de presse à Budapest, a souligné qu'il n'y avait pas de solution "militaire" au conflit.

Mardi, l'armée ukrainienne a pour la première fois reconnu l'encerclement de "plusieurs" de ses unités militaires dans la ville stratégique de Debaltseve, où de violents combats avec les rebelles prorusses étaient en cours.

Face à la dégradation de la situation, Washington hausse le ton. Selon un communiqué de la Maison-Blanche, le vice-président américain a mis en garde la Russie et condamné "fermement" la violation du cessez-le-feu".

Lors d'un entretien téléphonique dans la nuit avec le président ukrainien Petro Porochenko, Joe Biden a affirmé que si Moscou continuait à violer les accords de Minsk, "le prix à payer pour la Russie serait plus lourd".

Hier, le Conseil de Sécurité de l’Onu a voté à l’unanimité une résolution russe pour soutenir les accords de Minsk et demandant aux séparatistes le respect de l’intégrité du territoire ukrainien.

XS
SM
MD
LG