Liens d'accessibilité

Washington prolonge la fermeture de ses ambassades


L'ambassade des Etats-Unis en Israël

L'ambassade des Etats-Unis en Israël

Les représentations diplomatiques américaines sont toujours en alerte.

Washington va maintenir fermés toute la semaine la plupart de ses ambassades et consulats en Afrique du Nord et au Moyen-Orient ; 22 avaient déjà gardé leurs portes closes ce dimanche.

Sont notamment concernées les ambassades de Bujumbura et Kigali.

Une mesure qui fait suite à la crainte d’un possible attentat. Très critiquée pour sa gestion de l’attaque du consulat américain de Benghazi, l’administration Obama a, cette fois, reçu le soutien de toute la classe politique américaine.

Les Républicains, qui ne ratent pas une occasion de critiquer les décisions du président, se sont, cette fois, ralliés derrière son administration. Le président de la Commission sur la sécurité intérieure de la Chambre des représentants, le républicain Michael McCaul, explique : "je pense que l'annonce de l'administration de fermer ces ambassades était en fait une décision très intelligente. Quand vous dites aux terroristes ce que vous savez, vous les mettez en garde, et ils finissent souvent par abandonner."

Pour le républicain Peter King, membre de la Sous-Commission du renseignement de la Chambre, ces mesures de l'administration Obama devraient dissiper toute notion que la menace Al-Qaida a disparu : " Ceci est un signal d’alarme. Al-Qaïda est à bien des égards plus fort qu'il ne l'était avant les attentats du 11 septembre 2001. Le réseau a mué et se répand. Il peut nous attaquer de partout. Al-Qaïda dans la péninsule arabique est probablement le plus meurtrier de tous les affiliés d'Al-Qaïda."

Un démocrate membre de la même sous-commission,Dutch Ruppersberger, ne veut pas d’une répétition de l'attaque meurtrière l'année dernière contre le consulat américain à Benghazi, en Libye : "Ce qui s’est passé à Benghazi est regrettable, et nous devons en tirer les leçons pour mieux protéger les Américains. Nous devons donc prendre toutes les précautions, et c'est ce que nous faisons en ce moment."

Quant à l’ex-secrétaire à la Sécurité intérieure, Michael Chertoff, il est d’avis que la surveillance américaine des communications mondiales est un outil précieux dans la guerre contre le terrorisme : "vous entendez les méchants parler de leurs plans. Mais le défi pour nous est d'identifier leurs cibles et les lieux qu’ils ont en tête. D’où cet avertissement mondial."

Et Michael Chertoff de conclure que les autorités enquêtent également sur d'éventuelles activités terroristes sur le sol américain.
XS
SM
MD
LG