Liens d'accessibilité

Washington condamne l'expulsion de responsables onusiens du Soudan


Selon le porte-parole du département d'Etat, Jeff Rathke, cette décision est préjudiciable aux bonnes relations entre le Soudan et la communauté internationale

Selon le porte-parole du département d'Etat, Jeff Rathke, cette décision est préjudiciable aux bonnes relations entre le Soudan et la communauté internationale

Ces expulsions seraient liées à un contentieux dans une affaire de viols en série imputés aux forces gouvernementales soudanaises.

Les États-Unis ont dit déplorer l'ordre d’expulsion lancé par le gouvernement de Khartoum contre deux hauts fonctionnaires des Nations Unies. Washington a appelé le Soudan à revenir sur sa décision.

Selon le porte-parole du département d'Etat, Jeff Rathke, cette décision est préjudiciable aux bonnes relations entre le Soudan et la communauté internationale, et au bien-être du peuple soudanais.

On ignore pourquoi Ali al Za'tari, coordonnateur du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), et Yvonne Helle, directrice de l'antenne locale du PNUD, ont reçu l’ordre de quitter le Soudan. Mais en novembre, le président Omar Hassan el Béchir avait demandé le départ de la Mission conjointe des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (Minuad). Le Soudan avait refusé aux casques bleus la permission de se rendre dans un village où des troupes gouvernementales auraient perpétré des viols en série.

XS
SM
MD
LG